Après-Charlie : un premier bilan alarmant

L’émotion qui a tout balayé sur son passage en ce mois de janvier est retombée. L’heure est désormais à un premier bilan. Et le...

St Boniface et St Polycarpe, fêtes des aveugles et des amnésiques

Au moment où fusent les cris de victoire, l'Appel pour une école démocratique (Aped) tient à rappeler : - qu'il n'y aura, contrairement à ce...

Le Segec refuse toute démocratisation de l’enseignement

En réagissant violemment contre les modestes projets ministériels de régulation des inscriptions d'élèves et contre la timide ébauche de "tronc commun" au premier degré secondaire, le Secrétariat Général de l'Enseignement Catholique (Segec) montre qu'il ne cherche nullement à résoudre le problème criant du déficit d'équité de notre système éducatif, mais uniquement à se vendre au mieux sur le marché de l'enseignement.

Face au gouvernement des ultra-riches, ensemble pour résister

  Déclaration 1er septembre 2015 Dans tous les domaines, le Gouvernement Michel - De Wever fait des choix profondément injustes, alors que des alternatives existent, plus justes...

Quel refinancement ?

Devant l'euphorie déclenchée par la perspective de refinancement des Communautés qui découlerait de la Déclaration de politique fédérale du Premier Ministre, l'Appel Pour une...

Tout ce qui diminue la pression publicitaire est bon à prendre…

La députée socialiste Julie Fizsman vient de déposer une proposition de résolution visant à interdire toute publicité commerciale aux abords des écoles, dans un rayon de 50 mètres, s’appliquant au territoire de la Région de Bruxelles-Capitale. Pour cela, elle s’appuie sur l’article 41 du Pacte scolaire, qui interdit les activités commerciales dans les établissements scolaires, sur l’article 42, qui met en place une commission de contrôle de l’article 41 et sur la compétence de la Région Bruxelloise en matière de règlementation des panneaux d'affichage.

Le Pacte d’excellence et ses contradictions

Madame Milquet vient de déterminer les axes prioritaires du Pacte d’excellence. Douze groupes de travail plancheront sur les douze priorités fixées par la ministre. En principe, ces commissions devraient oeuvrer dans la continuité des travaux de la Phase I du pacte, qui s’est achevée le 1er juillet avec la publication d’un rapport de synthèse sur les travaux des groupes de travail GT1 (« état des lieux/diagnostic ») et GT2 (« sens, valeurs, objectifs et mission de l’école du 21e siècle »). Au cours de la Phase II, plus discrète, le Comité d’accompagnement du Pacte a sélectionné douze chantiers prioritaires. qui devront « baliser le travail des Groupes de travail de la phase III ».

A propos du financement de l’enseignement..

On fait beaucoup de cas pour l'instant des 2,4 milliards dus à la Communauté Française par l'Etat fédéral au détriment de la Communauté Flamande....

Mixité sociale : il y a loin de la coupe aux lèvres

L’Aped constate que la note d’orientation adoptée ce vendredi 16 mai par le gouvernement de la Communauté Française partage avec le décret dit « Inscriptions » l’objectif de mixité sociale. Ceci afin de lutter contre les inégalités criantes qui caractérisent notre système éducatif.

Communiqué de presse de l’Aped sur le Pacte d’excellence

L'Aped a analysé le document de synthèse du Pacte pour un enseignement d’excellence et des douze balises formulées par la ministre Milquet. L'analyse complète est ici. Et ci-dessous vous pouvez lire le communiqué de presse diffusé par notre association.

Les plus lus...

Articles récents