Interview de Christian Maroy: l’école québécoise à l’épreuve de la gestion axée sur les résultats

Facebooktwittermail

L’Aped-Bruxelles a réalisé une interview de Christian Maroy sur base de son dernier livre. Inspirée de la nouvelle gestion publique, la politique de gestion axée sur les résultats (GAR) a changé profondément la gouvernance du système scolaire québécois. Quelle vision les acteurs scolaires ont-ils de cette politique ? Quels changements organisationnels, institutionnels et professionnels produit-elle dans les commissions scolaires (CS) et les écoles? Avec quelles médiations et quelle instrumentation ? Cette politique est-elle légitime et efficace ?

L’analyse de Christian Maroy montre que la GAR renforce le pouvoir des CS et des directions, car elle permet une gestion plus suivie de la pédagogie et une surveillance des pratiques des enseignants. Son efficacité reste discutable et sa légitimité faible parmi les enseignants, car la logique managériale et quantifiée de la GAR remet en question leurs conceptions de l’éducation et grignote leur autonomie professionnelle.

Maroy, C. (2021). L’école québécoise à l’épreuve de la gestion axée sur les résultats. Sociologie de la mise en œuvre d’une politique néo-libérale. Laval: PUL.

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here