Pour un financement juste : en finir avec les réseaux

Ainsi le gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles a trouvé un moyen astucieux de rapprocher les subventions de fonctionnement de l'enseignement libre de celles de l'enseignement officiel : en diminuant les deuxièmes. Il suffisait d'y penser ! L'occasion pour l'Aped de rappeler sa position sur les réseaux.

Mixité sociale : il y a loin de la coupe aux lèvres

L’Aped constate que la note d’orientation adoptée ce vendredi 16 mai par le gouvernement de la Communauté Française partage avec le décret dit « Inscriptions » l’objectif de mixité sociale. Ceci afin de lutter contre les inégalités criantes qui caractérisent notre système éducatif.

Décret inscriptions : le bricolage continue

Dans la presse du 22 novembre, on apprenait que le CDH, parti de la ministre de l’enseignement obligatoire, M-M. Schyns, comptait remplacer le système de l’adossement par des partenariats pédagogiques (entre écoles primaires et secondaires). Rien d’acquis, encore : il fallait discuter ce changement en intercabinets, avant de le présenter au gouvernement, de modifier le décret inscriptions et le voter au Parlement. Le CDH joue gros : il risque d’être sanctionné – en mai prochain - par les électeurs de Bruxelles, là où la lutte des places est la plus tendue. Aux dernières nouvelles, l'idée est remisée au frigo (le PS y voyant une autre forme d'adossement) et une éventuelle révision du décret est reportée à la prochaine législature. Il est sans doute utile de rappeler la (pro)position de l'Aped en la matière.

18,4 procent Vlaamse bevolking laaggeletterd

Volgens de resultaten van het International Adult Literacy Survey (IALS) is 18,4 procent van de Vlaamse bevolking laaggeletterd. Een laaggeletterde of functionele analfabeet is iemand...

Mobilisation conjointe des étudiants francophones et flamands pour un enseignement de qualité pour tous...

À l’horizon des élections 2014, la Fédération des Étudiants Francophones, en collaboration avec la Vlaamse Vereniging van Studenten et rejoints par le Comité des Élèves Francophones revendiquent un refinancement public de l’enseignement. Soutenus par de nombreux autres acteurs, nous crierons d’une seule voix nos revendications pour un enseignement de qualité, le 2 avril prochain, dans les rues de Bruxelles et de Gand.

Beweging voor Kinderen zonder Papieren verontwaardigd over de plannen van Dewael.

In een persbericht (11 januari) drukt de Beweging voor Kinderen zonder papieren haar verontwaardiging uit over de plannen van minister Dewael. "Gisteren lanceerde minister...

Les vautours du coronavirus 3

Ce lundi 13 avril, le JT de la mi-journée de la RTBF, chaîne publique, consacre un sujet de 2 minutes 30 à la plate-forme...

Echecs en math : et si on examinait les programmes d’étude ?

Le journal Le Soir de ce 21 janvier nous apprend que seuls 56% des élèves de 2e secondaire ont réussi le test de maths aux épreuves externes du Certificat d'Etude du Premier Degré (CE1D). Nous apprend ? Y a-t-il un professeur de maths ou de sciences dans l'enseignement secondaire qui aurait douté de ce résultat ? Cela fait des années qu'on l'observe et cela fait des années que la situation empire d'année en année. Les notions de base ne sont pas assimilées. Les élèves ont vaguement entendu parler d'angles, de pourcentages, de graphiques ou d'équations, ils connaissent les noms de Pythagore et de Thalès, mais rien n'est réellement acquis, rien n'est maîtrisé. Six années de primaire et deux années de secondaire inférieur semblent n'avoir laissé que des traces superficielles dans le cerveau des jeunes. La faute aux instituteurs ? La faute aux régents du premier degré ? Ou plutôt, la faute à une atmosphère générale qui ne valorise guère la rigueur et le travail systématique ? En tout cas, la faute à des programmes qui manquent cruellement de précision, de cohérence et de lisibilité.

Wallonie-Bruxelles : trop d’exclusions scolaires

Bernard De Vos, délégué général aux Droits de l’enfant, a remis son rapport annuel en novembre. Il a particulièrement dénoncé des exclusions plus nombreuses...

COC: botsing met minister Vandenbroucke bijna onvermijdelijk!

Volgens de COC (Christelijke Onderwijs Centrale) dreigen de besprekingen rond een nieuwe cao voor het onderwijspersoneel vast te lopen. “Als de cao-enveloppe niet verhoogd...

Les plus lus...

Articles récents