McKinsey-logo

Pourquoi nous ne voulons pas accueillir McKinsey à l’ULB

Les autorités de l’ULB négocient avec le géant de la consultance McKinsey un partenariat immobilier sur un de nos campus. Cette opération ne peut...

Personnel administratif et ouvrier de l’enseignement de la Communauté française : la manifestation était...

200 travailleurs de l’enseignement ont manifesté jeudi dernier à Bruxelles pour protester contre un projet d’économie visant le réseau officiel. Une mobilisation de ce genre, à peine une semaine après la rentrée scolaire, est de bon augure. Sauf que les déclarations syndicales entendues à cette occasion ont franchement de quoi inquiéter.

Selectie aan poort universiteit

De Nederlandse Tweede Kamer maakt de weg vrij voor meer selectie van studenten aan de poort van het hoger onderwijs. Ook mogen universiteiten en...

L’école démocratique n’est pas encore au programme de Marie Arena

Au terme d'une brève concertation, la ministre de l'Enseignement en Communauté française de Belgique, Marie Arena, a obtenu des « organisations...

EO schrapt evolutie uit natuurfilms Attenborough

De Evangelische Omroep (EO) heeft fragmenten uit een natuurserie van de BBC, waarin de evolutietheorie aan bod kwam, aangepast of verwijderd. Stamt de mens af...

Bruxelles : les plus pauvres payeront le manque de places dans les écoles 

Les écoles bruxelloises fondamentales sont saturées. Le problème, particulièrement aigu en maternelle, se reportera bientôt en primaire puis en secondaire. Tout porte à croire qu’il va s’aggraver : les mesures adoptées ou envisagées jusqu’à présent sont insuffisantes. Ainsi, si on en croit le BSI[[L’enseignement à Bruxelles, une gestion de crise complexe, BSI, 29/8/13]], 42000 places sont à créer d’ici 2020[[9500 dans le maternel, 20 000 dans le primaire et 12 500 dans le secondaire]]. Le gouvernement de la Communauté Française crie victoire parce que de nombreuses écoles ont répondu au « plan d’urgence ». Celui-ci va sans doute permettre de rendre la rentrée 2014 relativement sereine en créant 3200 places. Autrement dit, on a évité la catastrophe pendant la campagne électorale. Mais après ?

Quel refinancement ?

Devant l'euphorie déclenchée par la perspective de refinancement des Communautés qui découlerait de la Déclaration de politique fédérale du Premier Ministre, l'Appel Pour une...

L’école publique en sursis en Fédération Wallonie-Bruxelles ?

Depuis le début, le pacte d’excellence porte en lui les germes d’un processus de marchandisation de notre enseignement et vise à aligner l’école sur...

La loi de financement des communautés

Depuis 1989, l'enseignement belge est communautarisé. Les communautés française, flamande et germanophone sont désormais compétentes en matière d'enseignement et reçoivent à cette fin des dotations financières de l'Etat fédéral. Comme le prévoit l'article 175 de la constitution, ces subventions sont fixées par une loi 'spéciale' (c'est-à-dire une loi adoptée par deux tiers des députés et une majorité simple dans chaque groupe linguistique). C'est la 'loi de financement des communautés' du 16 janvier 1989 (celle-ci ne concerne que les communautés française et flamande. Le financement de la communauté germanophone est réglé par une autre loi). Que dit cette 'loi de financement' ?

Bijna 400.000 Italiaanse kinderen onder de 14 jaar werken

Italië telt tussen de 360.000 en 400.000 kinderen van 7 tot 14 jaar die verplicht worden te werken. Dat blijkt uit een alarmerend rapport...

Les plus lus...

Articles récents