Home Campagne 2020 de l’Aped : pétition et mémorandum

Campagne 2020 de l’Aped : pétition et mémorandum

Au moyen d’une pétition et d’un mémorandum lancés le 3 mars 2020, l’Aped veut propager, auprès des décideurs politiques, des acteurs de l’éducation et de tous les citoyens une vision progressiste de l’éducation et des conditions de sa mise en oeuvre.

Cette campagne est appuyée par une étude scientifique, basée sur certaines données de l’étude PISA.

Dès son lancement, la pétition a été soutenue par une centaine de personnalités du monde de l’éducation, francophones et néérlandophones. A votre tour, lisez-la, signez-la et, surtout, diffusez-la dans vos écoles, dans vos associations ou syndicats, auprès de vos connaissances et sur les réseaux sociaux.

Communiqué de presse du 3 mars

Les principaux points de la pétition et du mémorandum

Voici les points constitutifs de la pétition « Ambition et équité pour l’éducation ». En cliquant sur un titre vous serez envoyé au point correspondant du mémorandum qui accompagne, développe et argumente cette pétition.


L’enjeu. « Nos gouvernants n’ont toujours pas pris la pleine mesure des ambitions éducatives qu’imposent les défis sociaux, environnementaux, technologiques et culturels…».

Comprendre le monde dans toutes ses dimensions. « Tous les élèves doivent bénéficier à la fois d’une solide formation “classique” et d’une éducation polytechnique…»

15 élèves par classe en début de scolarité. « Donner aux enseignants le temps de construire un rapport positif au travail et aux savoirs scolaires…»

Une école ouverte. «…en dehors des heures de cours (…), une variété d’activités allant de l’aide aux devoirs jusqu’au sport, au bricolage, au jardinage, à la danse ou à la culture…»

En finir avec les ségrégations. « Proposer aux parents une place garantie dans un établissement, en veillant à la proximité et à la mixité sociale…».

Vers un tronc commun structurel jusqu’à 15 ans. « Cela supposera de séparer structurellement le secondaire inférieur des années de spécialisation…».

Laisser les enseignants enseigner. « Ils n’ont pas besoin qu’on leur impose l’usage de technologies à la mode (ou) qu’on les enferme dans des contrats d’objectifs».

Un financement suffisant et juste. « Les enjeux l’exigent. (…) Chaque enfant doit bénéficier d’une éducation de même qualité, dans les mêmes conditions.»


Pour poursuivre :

Signez !

Signez la pétition !