Ségrégations et inégalités scolaires : comment les combattre ?

Lors des «6 heures pour l'école démocratique» un atelier en particulier a attiré beaucoup de participants : celui consacré aux inégalités et aux ségrégations...

Quelle réponse le pacte offre-t-il aux inégalités sociales ?

Le « Pacte pour un Enseignement d’Excellence » est plus que jamais au centre des débats sur l’école en cette rentrée scolaire et politique....

La Fondation Roi Baudouin s’attaque à la ségrégation scolaire

La ségrégation scolaire reste le principal obstacle à l'égalité des chances pour les élèves défavorisés et/ou d'origine immigrée. C'est le constat majeur posé dans...
video

L’école des compétences, contre la citoyenneté critique

Le 31 mai 2017, Nico Hirtt a été invité à prendre la parole à la IVe Journée Jean Zay organisée par le Grand Orient...

Réseaux, inscriptions, filières, financement : les mécanismes de l’inégalité scolaire

Dans certains pays européens les acquis scolaires — mesurés par exemple par les tests PISA — sont très dépendants de l’origine sociale des élèves. Dans...

Votre mutuelle soutient-elle l’école privatisée ?

La mutualité Partenamut annonce qu'elle offre à ses « clients » une réduction de 10% sur certaines prestations de l'entreprise de soutien scolaire Cogito. Sur le...
Mixité : une étude scientifique démontre la faisabilité des propositions de l'Aped

Mixité sociale : une étude scientifique démontre la faisabilité des propositions de l’Aped

Une étude scientifique réalisée conjointement par Nico Hirtt (Aped) et Bernard Delvaux (Girsef) démontre la faisabilité des propositions de l'Aped en matière de lutte contre la ségrégation scolaire : proposer aux parents une école proche et socialement mixte, plutôt que de laisser jouer seulement le marché scolaire. Nous vous proposons un résumé de cette étude.

Pacte : les inégalités prises à bras le corps ?

En matière de lutte contre les inégalités, l’Aped considère qu’un faisceau de mesures convergentes sera nécessaire. Y compris dans le domaine pédagogique. Mais nous...

Ségrégation scolaire : la faute au marché plus qu’au quartier

Les opposants aux politiques de régulation des inscriptions scolaire avancent généralement un argument massue : si l’on privilégie une école de proximité, alors les enfants de milieux populaires seront encore davantage confinés dans des écoles ghettos. Cet argument vole en éclats à la lecteur de l’étude intitulée « La ségrégation scolaire, reflet déformé de la ségrégation urbaine », que Bernard Delvaux et Zliz Serhadlioglu publient dans le numéro d’octobre des Cahiers du Girsef. Leur travail constitue d’ores et déjà une contribution scientifique essentielle à la lutte contre les effets néfastes des marchés scolaires.

Leur réalisme et le nôtre

"Gestion de bon père de famille", "économies" : pour sûr, ils ne vont pas cesser de nous parler de réalisme ! Une mise au point s'impose.

Articles récents