Les variations Sarkozy-Le Pen sur l’école

Dans deux discours récents sur l'enseignement[[Discours de J.-M. Le Pen à Dijon le 26 novembre 2006 et de N.Sarkozy à Angers le 1er décembre 2006. Je me réfère aussi au programme du FN de 2002.]], les candidats de l'UMP et du FN reprennent à leur compte une même tradition réactionnaire faîte d'une même exécration. Comme leurs devanciers, ils dénoncent le nivellement par le bas, le collège unique, la décadence, l'obscénité ; ils présentent les mêmes revendications, la compétition, le travail et le mérite, la liberté de l'enseignement et la primauté des familles. Ce n'est pas étonnant car ils font un même tableau de l'enseignement actuel.

Une « révolution » libérale pour l’Education

Réduire l'emploi public, baisser les salaires, imposer la précarité, casser les acquis sociaux, marchandiser des missions de service public, transférer aux collectivités territoriales le financement du service public, criminaliser les pauvres...La droite et le gouvernement imposent à marche forcée leur modèle de société. Leurs objectifs sont cohérents et construits, ils sont déterminés à imposer des régressions historiques au Service Public d'Education dans le cadre d' une profonde mutation de la société vers le libéralisme. Ils s'en donnent les moyens et on aurait grandement tort de lire tous les « projets » qui se succèdent comme un simple patchwork de mesures isolées.

Lettre à ceux qui aiment l’école

M. le Ministre, en réponse à votre livre, je vous écris une lettre que vous n'aurez peut-être pas l'envie ou l'intelligence de lire. Je vous écris pour vous dire toute la peine et l'affliction que vos réformes annoncées me font et plus particulièrement celles qui concernent l'École publique.

L’« évaluation des compétences » des enseignants

Apparue dans les textes réglementaires en 2006 (arrêté du 19 décembre), la liste des dix compétences que doit avoir acquis l’enseignant lors de sa formation...

Ecole : non au renoncement

La «crise des banlieues» qu'a connue notre pays durant le mois de novembre a été l'occasion, ou le prétexte, pour le gouvernement d'annoncer la...

La lettre d’adieu de Pierre Jacque

Dimanche 1er septembre, un professeur d'électronique d'un lycée marseillais a mis fin à ses jours. Avant de se suicider, ce père de famille de 55 ans, a diffusé une lettre où il explique son geste par son incompréhension face à l'évolution du métier. A la demande de ses camarades, nous la publions ci-dessous.

Du rapport Thélot à la loi Fillon…

Claude Thélot a remis son rapport sur l'Ecole au Premier ministre le 12 octobre dernier avec le bon espoir d'en faire un avant projet de la future Loi d'orientation. Le ministre de l'Education nationale a pourtant tout fait pour donner le sentiment, lors de l'émission « 100 minutes pour convaincre », qu'il se démarquait clairement des propositions contenues dans le rapport Thélot. Il est vrai que ce rapport est un « chef d'oeuvre » des orientations libérales en matière d'école et de service public. Ses ressorts sont purement politiques, économiques et idéologiques (on est très loin des conclusions du débat, pourtant déjà tronqué, qui a eu lieu l'an passé). Il s'agit en fait de proposer les transformations de l'école pour l'adapter aux coordonnées libérales de la société.

France : étudiant mutilé, policier relaxé

L'Aped/Ovds se joint volontiers à l'indignation du réseau des instituteurs en résistance, qui publie la lettre ouverte suivante. En novembre 2007, un policier cagoulé et...

Manifeste pour l’annulation du « Code de bonne conduite »

Manifeste pour l'annulation du "Code de bonne conduite des interventions des entreprises en milieu scolaire"

Articles récents