Le consensus mou du Pacte d’Excellence

Il y a bientôt trois ans, l’Appel pour une école démocratique s’associait à une trentaine d’autres organisations pour réclamer un « débat en vue...

Généraliser les épreuves externes du CESS : une bonne ou une mauvaise idée ?

Instaurer à terme une série d’épreuves externes certificatives en 6e secondaire, comme le prévoit la DPC, est-ce une bonne idée dans le cadre du système belge ? De nombreuses questions se posent à ce propos, en raison du flou sur les motivations réelles à l’origine de l’instauration de tels examens, des modalités prévues actuellement, et, bien sûr, du contexte d’un système belge d’enseignement dont de multiples éléments d’organisation font déjà débat.

Contre le doctorat Honoris Causa de Pascal Lamy

Ce lundi 3 février 2003, M. Pascal Lamy, commissaire européen au commerce extérieur, se verra décerner par l'Université catholique de Louvain (UCL), le titre de Docteur Honoris Causa. Plusieurs citoyens et organisations, scandalisés par cette nomination, ont décidé de réagir, notamment par une pétition dont vous trouverez le texte ci-dessous. Cette pétition est signable en ligne.

De la relativité du temps… scolaire


Profitant de la canicule de juillet, la ministre de l'Enseignement vient d'annoncer que, pour organiser les activités de «remise à niveau», les écoles pourront réduire les «heures» de cours à 45 minutes au lieu de 50. Progrès démocratique ou bricolage dérégulateur ?

Les « joies » des épreuves intégrées dans le 3e degré qualifiant

Laurence Jottard, sympathisante de l’Aped, enseigne le français à l’Institut René Cartigny d’Ixelles. Elle a accepté de recueillir le témoignage de deux collègues… avant de témoigner elle-même de quelques-uns des effets et autres contradictions de l’évaluation par « épreuves intégrées ».

Le SEGEC veut le beurre, l’argent du beurre et le sourire …du MR

Le SEGEC (secrétariat général de l'enseignement catholique) a lancé une campagne intitulée « un enfant = un enfant » pour exiger que les écoles « libres » soient...

Y a-t-il un gouvernement pour sauver l’Ecole ?

Les communautés française et flamande de Belgique sont dotées de nouveaux ministres de l'Education et de nouveaux accords de gouvernement. Dans une interview accordée cette semaine à l'hebdomadaire Solidaire, notre ami Nico Hirtt analyse ces deux programmes. Sans illusions...

Si j’étais directeur du Segec…

La "carte blanche" publiée dans Le Soir du 20 juin par M. Etienne Michel, Directeur général du Secrétariat général de l’enseignement catholique a retenu toute mon attention [[on peut la lire gratuitement sur le site enseignons.be : http://www.enseignons.be/actualites/2014/06/21/enseignement-message-au-futur-formateur/]]. J'ai choisi d'y répondre sous la forme de la caricature, au sens premier du mot : en renforçant ses traits les plus caractéristiques. Voici donc ce que j’écrirais si j’étais directeur du Segec.

Inégalités scolaires : il ne suffira pas d’évaluer

Si l'on en croit les enquêtes PISA, il n'est aucun pays où les écarts de niveaux entre écoles sont aussi élevés qu'en Communauté française de Belgique. Et il n'est aucun pays où cette inégalité prend, autant que chez nous, la forme d'une ségrégation sociale entre "écoles de riches" et "écoles de pauvres". C'est pour en finir avec ce triste record que la ministre Marie Arena souhaite imposer des épreuves d'évaluation standardisées aux établissements scolaires. Dans un pays où la liberté d'enseignement, plus que toute religion, tient lieu de culte dominant depuis 175 ans, on pourrait presque y déceler du courage politique.

Quel refinancement ?

Devant l'euphorie déclenchée par la perspective de refinancement des Communautés qui découlerait de la Déclaration de politique fédérale du Premier Ministre, l'Appel Pour une...

Les plus lus...

Articles récents