Home Belgique Communauté flamande

Communauté flamande

Flandre : l’inégalité scolaire croît

Deux chercheurs de la KU Leuven le révèlent : la répartition entre les écoles des élèves issus de milieux favorisés et défavorisés est de...

Anvers : la coalition dirigée par De Wever n’aura pas tardé à frapper l’enseignement...

Des échos nous parviennent de la métropole anversoise. Et ils en disent long sur ce que la coalition dirigée par Bart De Wever entend...

Flandre : talents gâchés

Dans un an, ce sont les élections et nous en avons eu conscience, les discussions passées sur les réformes scolaires offrent un triste spectacle. Les hommes et femmes politiques ont été surtout préoccupés par leurs propres feuilles de route et ont oublié l’essentiel : la qualité de l’enseignement et le bien-être de nos élèves et enseignants. C’était une véritable mascarade. Rien n’est encore décidé, il est question seulement d’un plan pour l’avenir, rien de plus. D’ailleurs, les différents ténors expliquent l’accord d’une manière contradictoire.

Des écoles belges enregistrent les empreintes digitales de leurs élèves

L'information qui suit n'a pas échappé à l'un de nos membres. Ce dont il est question - surenchère sécuritaire, management technologique, marchandisation de l'école......

Echecs en math : et si on examinait les programmes d’étude ?

Le journal Le Soir de ce 21 janvier nous apprend que seuls 56% des élèves de 2e secondaire ont réussi le test de maths aux épreuves externes du Certificat d'Etude du Premier Degré (CE1D). Nous apprend ? Y a-t-il un professeur de maths ou de sciences dans l'enseignement secondaire qui aurait douté de ce résultat ? Cela fait des années qu'on l'observe et cela fait des années que la situation empire d'année en année. Les notions de base ne sont pas assimilées. Les élèves ont vaguement entendu parler d'angles, de pourcentages, de graphiques ou d'équations, ils connaissent les noms de Pythagore et de Thalès, mais rien n'est réellement acquis, rien n'est maîtrisé. Six années de primaire et deux années de secondaire inférieur semblent n'avoir laissé que des traces superficielles dans le cerveau des jeunes. La faute aux instituteurs ? La faute aux régents du premier degré ? Ou plutôt, la faute à une atmosphère générale qui ne valorise guère la rigueur et le travail systématique ? En tout cas, la faute à des programmes qui manquent cruellement de précision, de cohérence et de lisibilité.

Note d’orientation de la commission Monard

Depuis avril 2008, un noyau d'une quinzaine de personnes, supporté par un groupe de réflexion et diverses séances d'audition a travaillé à un plan de réforme de l'enseignement secondaire, à la demande du ministre de l'enseignement Frank Vandenbroucke. La commission était présidée par Georges Monard, qui a été impliqué dans les réformes de l'enseignement durant vingt ans, d'abord au niveau fédéral, ensuite flamand et qui a été secrétaire général de l'administration de l'enseignement flamand durant quinze ans. Le 20 avril 2009 la proposition de la commission Monard a été publiée sous le titre « Qualité et chances pour chaque élève. Une vision sur la rénovation de l'enseignement secondaire »

Les plans de Vandenbroucke pour un nouveau financement de l’enseignement

Le Ministre Frank Vandenbroucke a dévoilé dans un document de travail du 15 juin 2007 ses plans pour un nouveau système de financement de l'enseignement obligatoire. Le ministre attend d'ici fin septembre l'avis du VLOR . Fin 2007, Vandenbroucke voudrait faire approuver ses plans par le Gouvernement flamand et ensuite par le Parlement flamand, afin qu'un premier paquet de mesures puisse entrer en vigueur dès l'année scolaire 2008-2009.

Leerkrachten manifesteren tegen besparingen (20 april 2005)

Onder de slogan "onderwijs verdient beter" manifesteerden op woensdag 20 april de onderwijsvakbonden (COC, ACOD, VSOA) tegen de besparingen in het Nederlandstalig onderwijs. De besparingen behelzen minstens 1300 voltijdse ambten vanaf 1 september.

Vlaams regeerakkoord (2004-2009)

Onder de titel "Investeren in onderwijs, elk talent zijn kansen geven" wijdt de Vlaamse regering (CD&V-NVA, VLD, SP.A-Spirit) die in juli 2004 tot stand kwam, een volledig hoofdstuk aan onderwijs in haar regeerakkoord. Ook in het hoofdstuk "Topprioriteit: meer ondernemen, meer werkgelegenheid" vinden we een aantal linken naar beroepsvorming en onderwijs.

Hieronder geven we commentaar bij de belangrijkste uittreksels (in kursief) uit het regeerakkoord rond onderwijsbeleid.

25 ans d’austérité dans l’enseignement

Cet article donne un aperçu des mesures d'austérité prises dans l'enseignement belge depuis la fin des années 70. La politique éducative y sera située dans le contexte économique des 25 dernières années. Notre attention se portera surtout sur les développements dans l'enseignement secondaire.

Articles récents