L’école et la peste publicitaire

Facebooktwittergoogle_plusmail

La publicité ne se donne aucune limite : son intrusion dans les écoles est une réalité de plus en plus perceptible qui n’est pas sans inquiéter. Cette tendance à l’arrivée des marques en milieu scolaire est à mettre en relation avec le désir de certains de marchandiser progressivement, avant de le privatiser, le système éducatif public.

Sous quelles formes cette entrée de la pub se présente-elle ? Quels sont les soubassements idéologiques de cette immixtion? Quelles sont les forces économiques qui la sous-tendent ? Quelles sont les stratégies mises en oeuvre ? Quelles en sont les conséquences ? Pourquoi et comment résister, collectivement et individuellement ?
À toutes ces questions, Nico Hirtt et Bernard Legros apportent expériences et réponses.

Les auteurs

Nico Hirtt, enseignant, est membre de l’Appel Pour une Ecole Démocratique (APED). Rédacteur en chef de la revue trimestrielle « L’école démocratique », il est l’auteur de plusieurs ouvrages sur l’enseignement : Tableau noir (EPO, 1998), L’Ecole prostituée (Labor, 2001), Les Nouveaux maîtres de l’école (Aden, 2005), Déchiffrer le monde (Aden, 2007)

Bernard Legros, enseignant, est militant au sein de l’APED, de RAP-Belgique (Résistance à l’Agression Publicitaire). Il appartient également au Réseau Belge des Objecteurs de Croissance, dont il est l’un des fondateurs.

Commandes en ligne chez Rezolibre

———–

Nico Hirtt, Bernard Legros, L’école et la peste publicitaire, éditions Aden (Bruxelles), ISBN 9782930402475, 11,5 x 17 cm , 144 pages, 9 euros.