Vidéo: en France, McKinsey se prend les pieds dans le tapis…

Facebooktwittermail

Rémunéré à hauteur de 500.000 € pour« réfléchir à des thèmes de réflexion » (sic) sur l’ « évolution du marché… euh… du métier d’enseignant », le cabinet de conseil américain McKinsey peine à présenter des résultats concrets lors de son audition au Sénat français. Le lapsus révélateur de son représentant, qui associe marché et enseignement, ne surprend guère, mais pose question.

Quand les pouvoirs publics font appel à de grands cabinets privés pour leur commander des « analyses » et des « recommandations », ceux-ci le font toujours d’une manière idéologiquement biaisée, insufflant dans toute matière qui leur est confiée la logique néolibérale qui leur fait office de religion. On trouvera immanquablement dans les rapports des odes au benchmarking, à l’efficience, au New Public Management, à la reddition de compte (« accountability ») des travailleurs… Pour rappel s’il est besoin, McKinsey a joué un rôle central dans le Pacte pour un Enseignement d’Excellence en Fédération Wallonie-Bruxelles…

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here