Home Tags Racisme

Tag: Racisme

Auschwitz, extermination d’un peuple immigré

Ce 27 janvier, nous commémorons la libération, par l'Armée rouge, du camp de la mort d'Auschwitz où furent assassinés, pendant la Deuxième Guerre mondiale, plus d'un million de bébés, d'enfants, d'adultes et de personnes âgées. La majorité était juive. Ils ont été assassinés parce que « simplement », quelque part en Europe, ils étaient « nés juifs », « intégrés », même pour certains « assimilés », pour beaucoup d'autres « étrangers », « apatrides », « réfugiés politiques » et « immigrés ».

Au lendemain de l’attentat contre Charlie Hebdo…

A l’annonce de l’attentat de mercredi dernier au siège de Charlie Hebdo, deux premières pensées, immédiates. Un : j’ai perdu quelques-uns de mes dessinateurs de presse français préférés – je lis actuellement “Le capitalisme en 10 leçons”, de Michel Husson, illustré par Charb -, ainsi qu’un Bernard Maris, alias Oncle Bernard, l’économiste hétérodoxe de Charlie. Deux : c’est un boulevard de plus qui s’ouvre devant l’extrême-droite.

Ecrivains en classe

L’enjeu de la lecture est une évidence. Comme l’est son rejet par bon nombre d’adolescents. Voici la brève relation d’une expérience, très modeste, mais encourageante, menée en 2011 avec le soutien du dispositif « Ecrivains en classe ». C’est le Liégeois Luc Baba, pour son roman Clandestins, qu’a rencontré une classe de 3e qualification en électromécanique. Une expérience reconduite en 2012. Pour combien de temps encore ? En effet, "crise" "oblige", le politique resserre les cordons de la bourse...

18 mars : manif nationale contre le centre fermé pour étrangers...

13 ans déjà que le Centre fermé pour étrangers fonctionne sur les hauteurs de Liège, à Vottem. Nous ne l'acceptons toujours pas ! Nous appelons...

« Flamand ? Francophone ? Apprenons à vivre ensemble !»

Vous êtes (futur) enseignant ou éducateur ? La thématique des préjugés entre Flamands et francophones vous interpelle ? Alors vous serez certainement intéressé par la journée d’étude organisée par École Sans Racisme le samedi 7 mars à l’Université Libre de Bruxelles.

Rencontre de présentation du RESF (Réseau Education Sans Frontières) Belgique

Les bancs de nos écoles se clairsement : si nos écoles accueillent tous les enfants, quelles que soient leur nationalité ou leur situation administrative (avec...

L’école accueille, l’Etat expulse

En vertu du droit fondamental à l’enseignement et des principes d’égalité et de non-discrimination, les écoles belges accueillent des enfants de familles sans-papiers et leur permettent ainsi de suivre leur scolarité aux côtés de leurs camarades « légaux ». Souvent, ni professeurs ni élèves ne savent qu’ils côtoient dans leur classe des enfants en séjour précaire et susceptibles, d’un jour à l’autre, de laisser une chaise vide en classe. « Est-il concevable d’imaginer nos élèves, les copains de nos enfants, menottés, entravés, bâillonnés et scotchés à leurs sièges d’avion pendant que leurs camarades étudieraient paisiblement Eluard (« J’écris ton nom, Liberté ») et que, sans trembler, on effacerait des listes les noms et prénoms des bannis ? » (RESF, France, 26 juin 2004)

PISA 2003 et les résultats des élèves issus de l’immigration en...

En Belgique, les tests PISA révèlent des écarts entre élèves autochtones et allochtones plus élevés qu'ailleurs. Une étude réalisée par l'Aped démontre que cette situation découle principalement du statut social des élèves issus de l'immigration et que les facteurs proprement ethniques, culturels ou linguistiques sont secondaires (en Flandre) voire négligeables (en Communauté française de Belgique).

Einstein et le racisme

Le 30 janvier 1933, le jour même où Hitler et les nazis reprenaient le gouvernement de l'Allemagne, le savant le plus célèbre de la planète peut également avoir été le plus chanceux. Albert Einstein et son épouse Elsa avaient quitté leur domicile de Berlin pour un séjour à Pasadena, en Californie - c'était son troisième hiver là-bas, en tant que membre invité de la faculté de Caltech. Les Einstein avaient prévu de rentrer chez eux au printemps, mais c'était avant le 30 janvier. En quelques mois, le régime nazi fit comprendre clairement que, si Einstein était toujours en vie, c'était avant tout parce qu'il ne se trouvait pas en Allemagne.

Le faciès prime encore trop souvent

Ce qui est présenté depuis 1993 dans l'enseignement Flamand comme une politique de non-discrimination n'est pas seulement un exemple typique d'approche paternaliste et non démocratique, mais aussi un exemple de désinformation du citoyen. C'est une histoire dont les plus directement concernés, les immigrés et les équipes éducatives, ont été exclus dès le départ. Où celui qui osait émettre une critique était excommunié. Une politique glorifiée avec la régularité d'une horloge jusqu'au moment où une recherche scientifique (cfr le géographe social Chris Kesteloot dans De Morgen du 27/9/2000) l'a réduite en cendres.

Articles récents