Home Tags Idéologie

Tag: Idéologie

Une formation socialement utile ?

Une des chansons qui figuraient sur le premier album du compositeur-interprète Tom Paxton, Ramblin’ Boy, était What did you learn in school today, dear little boy of mine? C’était en 1964. La version de Pete Seeger a fait connaître ce tube dans le monde entier, qui traversa l’océan durant la fameuse année de protestation de 1968. En France c’est Graeme Allwright qui dénonça l’enseignement, tandis qu’en Flandre les Elegasten hurlaient leur mécontentement sur l’enseignement des Golden Sixties. 40 ou 45 ans après mai 68, l’on peut constater que, pour de nombreux élèves et étudiants, la connaissance sociétale pertinente est plutôt maigre.

On nous prend pour des pommes

Dans le cadre des formations IFC (Institut de la Formation en Cours de Carrière), j'ai participé à une formation pour le moins surprenante. Je ne résiste pas à l’envie de vous en faire part…

Anatomie du capitalisme : de son oligarchie… à ses travailleurs...

Les hasards des parutions et des lectures permettent parfois d'établir des liens entre des ouvrages de factures pourtant très différentes. C'est le cas avec la somme de Geoffrey Geuens sur l'oligarchie capitaliste... et le reportage de Florence Aubenas.

W.S. Allen, Une petite ville nazie

1930 – 1935. Les années où la dictature nazie a triomphé de la démocratie allemande. L’enquête dont je vous recommande la lecture présente un intérêt tout particulier. Allen s’est, en effet, penché sur la montée du nazisme dans une seule et unique petite ville, Thalburg dans le livre, certainement Northeim, en Basse Saxe, en réalité. Après avoir recueilli des centaines de témoignages et lu les archives et les journaux locaux de l’époque, il a écrit – édition originale en 1965 – cette magistrale reconstitution chronologique, relatée presque au jour le jour.

Sciences Economiques et Sociales et pédagogie invisible

« Le charme discret des savoirs implicites et des pédagogies invisibles est, en un sens, le charme discret de la bourgeoisie. » Bernard Lahire (1) Depuis de nombreuses années, un débat assez vif sur l’enseignement des sciences économiques et sociales (SES) se déroule en France...

Eduquer à la dignité de penser

Dans un présent social aux prises avec des problèmes majeurs de dette, de chômage, d’inégalités et dans un environnement où l’avenir de la planète elle-même dépend d’un agir humain, la question de l’école et de la formation prennent une dimension plus urgente encore, devenant plus explicitement enjeu politique et social d’avenir. Odette Bassis

Formation des enseignants : chantier défriché. Et après ?

Le rapport final sur l'évaluation de la formation initiale (Efi) vient d’être rendu public. Même si nous y trouvons quelques motifs de satisfaction, c'est la déception qui domine. Selon nous, le document pèche moins par ce qui s’y trouve que par ce qui ne s’y trouve pas.

Manifeste pour des universités à la hauteur de leurs missions

Fin janvier 2012, Annick Stevens, enseignante-chercheuse à l'ULg, publiait une lettre ouverte : "Pourquoi je quitte l’université après dix ans d’enseignement". Les échos qu'elle a suscités se traduisent maintenant en un Manifeste. A lire. Et à signer...

Pourquoi je quitte l’université après dix ans d’enseignement

Plus que jamais il est nécessaire de réfléchir au rôle que doivent jouer les universités dans des sociétés en profond bouleversement, sommées de choisir dans l’urgence le type de civilisation dans lequel elles veulent engager l’humanité.

Formation en alternance : les vrais enjeux derrière les discours sirupeux

En 1983, quand fut instaurée chez nous la formation en alternance, l’on pouvait encore nourrir quelque illusion sur la nécessité de proposer aux jeunes...

Articles récents