Wallonie-Bruxelles : Accéder à l’université ? Un privilège

La probabilité pour un enfant d’entrer - et de réussir - un jour à l’université est étroitement liée au niveau d’instruction de ses parents....

Wallonie – Bruxelles : Analphabétisme

Le réseau d’initiatives d’alphabétisation Lire et Ecrire fête ses dix ans et dresse un triste bilan : 10 % des adultes de 15 à...

Communauté Française : Renvois en augmentation

Durant l’année scolaire 2000-2001, 704 élèves ont été exclus uniquement dans le réseau de la CF. C’est deux fois plus qu’en 1997. L’augmentation la...

Union européenne : Projet Erasmus world

En juillet dernier, Viviane Reding, commissaire européenne à l’éducation, a présenté le projet “ Erasmus World ”. Celui-ci veut rencontrer deux enjeux, selon la...

Union Européenne : Livre Vert sur le Supérieur

Jamais avares de couleurs, les institutions européennes proposent un livre vert de l’enseignement supérieur. Le Parlement Européen a en effet adopté le 5 septembre...

Financement : la FAPEO refuse la misère

La Fédération des Associations de Parents de l’Enseignement Officiel (FAPEO) estime que les mesures de refinancement des Communautés adoptées au niveau fédéral sont insuffisantes....

Enseignement et Tiers Monde

Il semble que la situation de l'éducation dans le Tiers Monde ainsi que ses perspectives soient particulièrement alarmantes. Selon la Banque Mondiale (BM), le nombre d'enfants entre 6 et 11 ans non scolarisés dans le monde s'élève à 113 millions (Le Soir du 10/10/02). Une situation appelée à s'aggraver puisque la même Banque Mondiale prévoit que ce nombre d'enfants privés d'école montera à 162 millions d'ici 2015.

Au Mali, l’école s’enlise dans les sables mouvants

Le peuple malien aspire à une école neuve, à l'abri des malversations des institutions financières qui n'ont contribué qu'à la détériorer davantage. Car ce sont bien les programmes d'ajustement qui, durant deux décennies, l'ont dépouillée du peu qu'elle possédait : un salaire décent pour les enseignants, des bourses d'études, des infrastructures, des fournitures… Avec certitude, on peut affirmer que les Plans d'Ajustement Structurel imposés par la Banque Mondiale sont synonymes de privatisation et d'exclusion. Face à eux, l'Afrique perd ses repères sans parvenir à régler ses problèmes les plus urgents. Les P.A.S. ont fragilisé nos politiques par des réformes économiques inopportunes à tel point que le pays s'enlise dans un sable mouvant. Quant à l'initiative PPTE, elle nous rend tout simplement plus malléables.

Congo – Brazzaville : L’école, de l’endettement critique à la marchandisation

Secteur social, l'Ecole participe à la dynamique de la société. Elle permet de comprendre la société. On peut, à travers elle, lire les mutations de la société, non seulement passées, mais aussi en cours, donc projeter des avenirs possibles. Et aujourd'hui, nous sommes dans une période de mutation particulière. Mutation négative. Ainsi, il est question de parler de la mutation de l'Ecole dans une société en transition imposée et consentie vers un néo-libéralisme idéalisé, où tout ne serait plus que marchandise. Mutation de l'Ecole dans une société classée sous-développée, à développement humain moyen (PNUD), éligible à l'initiative PPTE. Société de 2,6 millions d'habitants, 13,7 millions de tonnes de pétrole en 2000, 5,5 milliards $ d'encours de la dette, trois guerres civiles de 1993 à 2000, 70% de la population urbaine (urbanisation nationale 62%) vivant en deçà du seuil de la pauvreté.

Cuba: Et pourtant c’est possible !

Les pays du Tiers Monde sont-ils condamnés à crouler sous les dettes, à financer le Nord et à laisser leur population dans la misère ? L'exemple de Cuba montre que non. Même si les difficultés ne sont pas absentes. Après les exemples concrets du Mali et du Congo, je voudrais faire part d'une autre réalité concrète, dans un autre pays du Tiers Monde. Afin de montrer qu'il n'y a pas de fatalité. Mais ces pays sont-ils comparables ?

Les plus lus...

Articles récents