Grève de la faim dans les universités marocaines

Facebooktwittergoogle_plusmail

Quel est le Problème ? l’Arrêté de recrutement des enseignants chercheurs titulaires du doctorat français.

Les Enseignants Chercheurs Marocains lauréats des Universités Françaises et titulaires du Doctorat Français, en fonction avant février 1997, ont été recrutés sur la base d’une lettre du secrétariat général de l’éducation nationale datée du 02 mai 1986. Les concernés ont été recrutés dans le cadre de maître assistant en attendant de statuer sur l’équivalence de leur diplôme. Ceci est en violation flagrante de la loi de la fonction publique marocaine qui exige l’octroi d’une équivalence à tout diplôme étranger avant le recrutement. Jusqu’à ce jour, le ministère n’a pas encore résolu ce problème qui concerne 1797 enseignants chercheurs. Le ministère ne trouvera une solution, que dans le cadre des textes de loi du 17 octobre 1975. L’ancien ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique a engagé solennellement le ministère à résoudre le problème d’un point de vue scientifique, moral et matériel. Cet engagement a été pris lors de la séance d’ouverture du 8ème congrès du Syndicat National de l’Enseignement Supérieur (Avril 2004), en présence des congressistes et de personnalités nationales et internationales invitées.

Depuis cette date, deux années de dialogue et de discussion se sont écoulées, sans résultat concret.

Vingt-sixième jour de Grève de la Faim pour la Dignité et le Droit au siège du SNESUP Rabat, 16 cas hospitalisés d’urgence à Avicenne dont 3 Femmes