Revivez les 6h depuis votre salon !

Facebooktwittermail

Vous avez raté nos « six heures pour l’école démocratique » ? Ou vous y étiez, mais avez été frustré de ne pouvoir assister à tous les ateliers ? Soyez heureux ! Nous allons rééditer plusieurs des ateliers sous forme de webinaires en 2022. 

Les trois premiers de ces ateliers-webinaires sont déjà programmés pour les jeudis 27 janvier, 24 février et 24 mars, chaque fois de 19h30 à 21h30. Attention : les places sont limitées et l’inscription est obligatoire en cliquant ici. Le lien de connexion vous sera envoyé quelques jours auparavant.

 

27 janvier : À quoi sert l’école ? Et à quoi devrait-elle servir ?

A quoi sert l’Ecole ? Voilà bien une question que devrait se poser toute personne s’intéressant à l’enseignement et s’y impliquant. Pourtant, elle est rarement débattue. Parce que la réponse relèverait de l’évidence ? Ou, au contraire, parce qu’elle ferait apparaître des points de vue difficilement conciliables, des projets de société diamétralement opposés ? La question est en effet éminemment politique.
Lors de cet atelier, nous brosserons d’abord un historique de la scolarisation des enfants du peuple, relativement récente en somme. Nous aboutirons ainsi à l’ère actuelle, marquée par la marchandisation néolibérale. Le Pacte d’excellence n’est-il pas le stade ultime de cette histoire, signant le triomphe de l’utilitarisme, de la gouvernance par les nombres, la mainmise sans partage de l’esprit du capitalisme sur l’éducation ? Tout espoir de démocratisation est-il perdu ? Et, selon nous, militants progressistes de l’Aped, à quoi devrait servir l’Ecole ? Peut-elle aujourd’hui, dans un tel contexte, produire de la prise de conscience critique, semer des graines de révolution ? Et comment ?

Atelier animé par Jean-Sébastien Philippart et Philippe Schmetz, membres de l’Aped

Jeudi 27 janvier 2021, de 19h30 à 21h30

Inscription

 

24 février : L’école numérique : leçon d’une crise

Entre marchandisation et promesses pédagogiques. En ces temps de crise sanitaire, l’outil numérique est tout d’abord apparu comme une solution idéale pour le travail en distanciel. Plus d’un an après, quelles conclusions pouvons-nous en tirer ? Cette question sera traitée sous différents angles. Tout d’abord l’angle de la marchandisation de l’École, à travers, notamment, l’analyse des différents plans stratégiques mis en place tant par la Commission Européenne que par le gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles. Ensuite, l’angle pédagogique. Il est en effet important de s’interroger sur l’intérêt, réel ou hypothétique, découlant de l’utilisation du numérique en classe.

Atelier animé par Cécile Gorré, membre du Bureau national de l’Aped et enseignante.

Jeudi 24 février 2021, de 19h30 à 21h30

Inscription

 

24 mars : L’école entre compétition et compétences

Comment les évolutions socio-économiques induisent la mutation de l’école d’un service public vers un service marchand et du savoir vers la compétence. L’instabilité croissante de l’environnement économique, le rythme de l’innovation technique, l’étirement des niveaux de qualification requis sur le marché du travail,… Autant de changements caractéristiques des dernières décennies, qui ont fortement et durablement impacté le monde de l’éducation. L’école est désormais appelée à réduire ses ambitions de démocratisation, à se concentrer sur les compétences de base et sur certaines compétences « transversales », garantes d’une bonne adaptabilité des forces de travail. Au prix de l’abandon des savoirs porteurs d’une citoyenneté critique…

Une conférence-débat animée par Nico Hirtt, membre fondateur de l’Aped.

Jeudi 24 mars 2021, de 19h30 à 21h30

Inscription

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here