Home Dossiers Le « Pacte d’Excellence »

Le « Pacte d’Excellence »

A son arrivée au ministère de l’Education, en 2014, Joëlle Milquet a lancé l’initiative d’un « Pacte pour un Enseignement d’excellence ». Dès le début, l’Aped a fait part de son sentiment mitigé par rapport aux projets de la ministre. Si nous soutenions la volonté de s’attaquer aux inégalités sociales dans notre enseignement, nous regrettions vivement une vision de « l’excellence» par trop clairement inspirée des thèses du bureau d’étude Mc Kinsey. La suite des travaux, où les syndicats les associations de parents et diverses organisations ont investi beaucoup d’énergie, a malheureusement prouvé que le Pacte n’est pas parvenu à échapper à cette contradiction…

Nos analyses du Pacte

Dossier : vers un enseignement d’excellence ?

Un dossier complet sur le Pacte d'Excellence : - Les inégalités prises à bras le corps ? - Revaloriser le qualifiant exigera d’avantage de cohérence - Un tronc commun ambitieux ? Ce qui nous réjouit et ce qui nous inquiète - A quoi doit servir l’Ecole ? - McKinsey phagocyte le Pacte pour un enseignement d’excellence - Autonomie et Responsabilisation : les deux mamelles d’une « nouvelle » gouvernance

Le Pacte est-il soluble dans le programme de l’Aped ?

Cet article compare les propositions du Pacte d'Excellence avec le contenu du programme en 10 points de l'Aped. De quoi faire apparaître quelques avancées intéressantes... à côté de lacunes profondes !

Le Pacte d’excellence et ses contradictions

Madame Milquet vient de déterminer les axes prioritaires du Pacte d’excellence. Douze groupes de travail plancheront sur les douze priorités fixées par la ministre. En principe, ces commissions devraient oeuvrer dans la continuité des travaux de la Phase I du pacte, qui s’est achevée le 1er juillet avec la publication d’un rapport de synthèse sur les travaux des groupes de travail GT1 (« état des lieux/diagnostic ») et GT2 (« sens, valeurs, objectifs et mission de l’école du 21e siècle »). Au cours de la Phase II, plus discrète, le Comité d’accompagnement du Pacte a sélectionné douze chantiers prioritaires. qui devront « baliser le travail des Groupes de travail de la phase III ».

Objectifs et enjeux pour l’éducation du 21e siècle

La première phase des travaux initiés par madame la ministre Milquet dans le cadre du Pacte pour un Enseignement d’Excellence prévoit deux groupes de travail chargés de mener une réflexion en parallèle sur deux questions. Le premier groupe doit établir « l’état des lieux de la situation actuelle de l’enseignement », entre autres en matière de qualité de l’offre d’enseignement, en matière de qualité du parcours pédagogique des élèves et en matière d’efficacité de la gouvernance. Le deuxième groupe est chargé de mener une « réflexion sur le sens, les valeurs, les objectifs et missions de l’école au 21e siècle ». Le présent document constitue une première contribution de l’Aped aux travaux des groupes 1 et 2.

Pas d’excellence sans vision et sans ambition

Ce lundi 26 janvier, la ministre de l’Education en Fédération Wallonie-Bruxelles, Joëlle Milquet (CDH), a officiellement présenté son projet de « Pacte pour un enseignement d’excellence ». La ministre nous avait reçu à ce sujet, début janvier, et avait annoncé qu’il s’agissait, dans son esprit, de répondre positivement à la demande d’une « refondation de l’école » lancée il y a un an par la Plateforme de lutte contre l’échec scolaire, dont fait partie notre association. Nous avons analysé soigneusement le document de présentation de ce Pacte...

Documents relatifs au Pacte

A lire également

Tribunes