La pilule de l’obéissance

    Facebooktwittergoogle_plusmail

    À l’origine, le remède ne devait concerner que les enfants « hyperactifs », une pathologie relativement rare. Mais depuis quelques années, aux États-Unis, tout bambin quelque peu turbulent peut se voir prescrire de la Ritaline, un médicament voisin des amphétamines qui fait également fureur sur les campus. Après avoir inondé le marché américain, la pilule miracle se répand en France. 

    L’école est devenue hyper compétitive, les petites classes sont surchargées, une année d’université coûte très cher. Comment s’étonner que la Ritaline devienne un outil de concentration ?

    A lire dans le Monde Diplomatique de décembre 2019

    LEAVE A REPLY

    Please enter your comment!
    Please enter your name here