Participez avec vos élèves à la nouvelle enquête « École, savoirs et climat »

Facebooktwittergoogle_plusmail

En 2008 et 2015, l’Appel pour une école démocratique avait organisé des enquêtes auprès de milliers d’élèves de 5e et 6e secondaire, afin d’évaluer leurs « connaissances citoyennes », en particulier sur le réchauffement climatique et l’épuisement des ressources énergétiques. Ces publications avaient connu un grand écho dans la presse. Dans le contexte actuel de mobilisation des élèves et professeurs pour le climat, nous voulons répéter cette expérience.

Les objectifs de l’enquête « École, savoirs et climat »

  1. Evaluer le niveau de connaissance et le degré de sensibilisation des élèves (ainsi que des professeurs et parents) concernant la problématique du réchauffement climatique.
  2. Offrir aux enseignants une opportunité de débattre de ces questions avec leurs élèves, de les sensibiliser, de vérifier et de corriger leurs connaissances.
  3. Disposer, après la publication des résultats, d’un outil permettant d’orienter les choix et les priorités en matière de contenus et programmes d’enseignement.
  4. Contribuer, par la publication des résultats, à la médiatisation du combat pour le climat.
  5. Stimuler le débat entre les jeunes et leurs parents sur la question du réchauffement climatique (grâce au volet « parents » de l’enquête)

Qui peut participer ? Comment ça se passe ?

Pour les élèves de 5e, 6e et 7e secondaire l’enquête devra impérativement se faire entre le 23 avril et le 10 mai. Les professeurs inscrits recevront un lien et des codes d’accès pour chacune de leur(s) classe(s). Les élèves devront disposer d’une période de cours pour répondre individuellement au questionnaire en ligne (donc sur des ordinateurs connectés à Internet), sous la surveillance du professeur.

Si vous souhaitez faire participer des élèves d’autres classes, de l’enseignement secondaire ou supérieur, vous pourrez le faire librement après le 10 mai, et sans inscription, mais ces résultats ne seront pas pris en compte dans l’étude que nous publierons. Les enseignants et les parents pourront également accéder au questionnaire après le 10 mai.

L’anonymat sera totalement garanti.


Formulaire d’inscription

(Remplissez un seul formulaire, même si vous avez plusieurs classes. En revanche si vous enseignez dans différentes écoles, remplissez un formulaire par école)

 

1 COMMENT

  1. Ce petit message pour vous informer de la publication d’un ouvrage qui peut constituer un outil de formation et d’action en matière de transitions énergétiques : « Mettre en oeuvre les transitions énergétiques – Stratégie intégrative et gestion opérationnelle » aux Editions Dunod (France).

    https://www.dunod.com/sciences-techniques/mettre-en-oeuvre-transitions-energetiques-strategie-integrative-et-gestion

    https://www.fr.fnac.be/a12996960/Jacques-de-Gerlache-Mettre-en-oeuvre-les-transitions-energetiques-Strategie-integrative-et-gestion-operationnelle?Origin=fnac_google

    Bénéficiant de courtes préfaces du professeur Jean-Pascal van Ypersele, ex vice-président du GIEC, de Edgar Morin et de Bertrand Piccard (Solar Impulse), il s’adresse à l’ensemble des parties prenantes, de la plus jeune génération dont la mobilisation se renforce aux consommateurs, aux utilisateurs et leurs associations représentatives, des secteurs de l’énergie aux autorités politiques et réglementaires, aux représentants sociaux, et, bien sûr, au monde académique et aux média, …
    Plus spécifiquement, après un état des lieux des problématiques énergétiques actuelles et une analyse des différentes ressources énergétiques et de leurs différentes dimensions (extraction/ production/ transformations/stockage/ transport/ (non)usages), les interactions parfois irréductibles entre ces éléments sont identifiées et prises en compte, ceci (dé)montrant que les traiter trop indépendamment comme c’est généralement le cas dans des initiatives trop réductrices ne permet pas de rencontrer les objectifs fixés. Une telle approche permet alors de concevoir et de mettre en œuvre des plans d’action opérationnels réalistes, que ce soit au niveau local, national ou international. Dans cette perspective, sont alors réexaminés une série de rapports ayant énoncé des recommandations et des lignes de conduite ainsi que certains plans intégrés de transitions énergétiques qui ont déjà été proposés mais n’ont pas toujours reçu de suite faute de cette méthodologie intégrative partagée par les acteurs.

    A noter une annexe qui décrit l’atout que constitue l’économie circulaire en matière énergétique et une autre la situation des transitions énergétiques en Belgique, annexes accessibles via le site http://www.dunod.com pour les possesseurs de l’ouvrage.

    Si vous le pensiez utile et intéressant et le cas échéant, il est possible d’en faire une présentation accessible au plus grand nombre.

    Bien cordialement,

    Jacques de Gerlache

    (Eco)toxicologue, Dr Sc Pharm
    Professeur à l’Institut Supérieur Paul Lambin à Bruxelles
    Conseiller scientifique auprès du Conseil fédéral belge du Développement durable (CFDD)
    Manager du site d’informations factuelles en santé /environnement GreenFacts https://www.greenfacts.org/fr/index.htm
    Membre actif de l’AFSCET (Association Française de Science des Systèmes )
    Membre du Comité de gestion du Pôle Nature (Africa Museum et Institut Royal des Science naturelles)

Comments are closed.