Le nouvel ordre éducatif et ses adversaires

Facebooktwittergoogle_plusmail

Il est trop tard pour le placer sous le sapin de Noël, mais n’hésitez pas à vous l’offrir vous-même. Du moins si vous lisez l’anglais : «Schooling in Western Europe» est un ouvrage collectif qui vient d’être édité chez Palgrave-MacMillan, qui analyse les transformations des systèmes éducatifs européens à l’ère de la globalisation.

L’éducation européenne se trouve bouleversée par la nouvelle orthodoxie politique : implication du secteur privé, décentralisation, réformes des programmes… au nom d’une instrumentalisation de l’enseignement au service de la compétition économique. Mais ces mutations s’accompagnent de débats sur la valeur et les objectifs de l’enseignement.

A partir de l’expérience de chercheurs et de militants de six pays européens, ce livre analyse les termes de cette nouvelle orthodoxie, telle qu’elle est pensée par les institutions internationales : UE, OCDE, etc. Le livre explore les changements qui affectent le métier d’enseignants, la gouvernance du système, la gestion des inégalités.

L’une des thèses centrales de l’ouvrage est que les combats qui entourent ces réformes ne sont pas clos. L’opposition rencontrée par les gouvernements et par l’UE pourrait bien n’en être qu’à ses débuts…

Les auteurs :

  • KEN JONES, Keele University, UK.
  • CHOMIN CUNCHILLOS, Colectivo Baltasar Gracián, Espagne.
  • RICHARD HATCHER, University of Central England, Birmingham, UK.
  • NICO HIRTT, Appel pour une école démocratique, Belgique.
  • ROSALIND INNES, Università degli Studi della Basilicata, Italie.
  • SAMY JOHSUA, University d’Aix-Marseille, France.
  • JÜRGEN KLAUSENITZER, consultant en éducation, Frankfurt am Rhein, Allemagne.

Pour lire un chapitre ou acheter cet ouvrage en ligne :

www.palgrave.com