Une histoire populaire des Etats Unis : le film !

Facebooktwittergoogle_plusmail

« Tant que les lapins n’ont pas d’historiens, l’histoire est racontée par les chasseurs ».

Un film documentaire réalisé par Olivier Azam et Daniel Mermet vient d’ être consacré à l’oeuvre de Howard Zinn, célèbre pour son « Histoire populaire des Etats-Unis ». Sorti en France le 29 avril, « Du pain et des roses » est le premier long métrage d’une trilogie qui va parcourir l’histoire populaire des Etats-Unis de Christophe Colomb à nos jours. Ce récit est construit à partir de l’histoire personnelle de Howard Zinn, « historien des lapins ». C’est ce qui en fait l’originalité. C’est aussi un complément idéal au livre et un précieux outil pour comprendre.

Peu distribué en Belgique, il serait certainement profitable de faire venir le film dans nos écoles ou dans le cadre de ciné-clubs. Il est possible de demander aux cinémas d’organiser des projections, dans le cadre scolaire.

Renseignements : Les mutins de Pangée, coopérative audiovisuelle

Howard Zinn

Issu de la classe laborieuse, il commence par s’engager contre le fascisme et rejoint l’ U.S Air Force durant la deuxième guerre mondiale. En 1945, à Royan, en France, il participe à la première utilisation du napalm dans un bombardement qui avait pour cible des soldats allemands. La guerre est pratiquement finie. En plus des militaires, de nombreux civils sont tués et la ville détruite. Howard Zinn en fut indigné au point de consacrer le reste de sa vie à dénoncer toute forme de guerre.

Howard Zinn put accéder à l’enseignement supérieur grâce à une loi permettant aux anciens combattants de s’inscrire gratuitement à l’université. Il a ensuite mené une carrière d’historien, de chercheur, de politologue et d’ écrivain. Devenu professeur d’histoire à la Boston University, il a été militant engagé dans la lutte pour les droits civiques et dans tous les mouvements pacifistes aux Etats-Unis. Son « Histoire populaire des Etats-Unis » en fait un des historiens américains les plus lus, bien au-delà des frontières de son pays. Son livre a pourtant été interdit en 2012 dans les écoles publiques de Tuscon, Arizona. Dans l’Indiana, en 2013, le gouverneur lance une croisade contre son ouvrage. En effet, Howard Zinn y aborde des faits qui ne figurent habituellement pas dans les manuels.

Il est décédé en janvier 2010, à Santa Monica en Californie.

Son ouvrage, « Une histoire populaire des Etats-Unis », raconte l’histoire oubliée de ceux qui n’ont jamais eu de voix, indiens, esclaves, petits colons… C’est aussi celle des combats pour les droits civiques et des luttes ouvrières. Rappelons-le : le premier mai rend hommage à cinq militants ouvriers, pendus en 1887 à Chicago. Le Congrès des Ouvriers Socialistes (Paris, 1889) décida que cette date serait dorénavant une journée chômée.

Michèle JANSS