Egalité, diversité, laïcité : les défis du pluriel

Facebooktwittergoogle_plusmail

C’est bien volontiers que nous vous recommandons la lecture d’un ouvrage publié chez Couleur Livres par l’association Tayush : Les défis du pluriel. Egalité, diversité, laïcité.

Présentation

Comment peut-on être belge ? De bien des façons différentes, assurément. Ce pays vit la pluralité depuis sa naissance. Mais après trente ans de déprime économique et de croissance des inégalités, la pluralité se vit moins bien. Les procès d’intention se multiplient et les imaginations s’enflamment. Sous des formes dures ou plus “voilées”, la xénophobie envahit l’espace public, les médias et les réseaux sociaux.

Le groupe de réflexion Tayush s’est précisément donné pour objectif de dégonfler les imaginaires et de faire entendre la voix des éternels accusés. Pour Tayush, les “valeurs” dont une société se prévaut ne sont pas à géométrie variable. C’est le point de vue que défendent les quatorze textes réunis ici. Chacun adoptant un angle spécifique, de l’école au travail, en passant par l’antiracisme, le féminisme ou la laïcité, tous essayent de démystifier les fantasmes et de rappeler les exigences de la démocratie.

Créé en 2010 à l’initiative de femmes et d’hommes issu-e-s de diverses origines, Tayush est un groupe de réflexion oeuvrant pour un pluralisme actif. Il porte le projet d’une société inclusive qui reconnaît l’apport des différences culturelles, accepte et valorise leur inscription dans l’espace public et travaille à leur intégration réciproque ; la finalité de ce projet étant l’égalité sociale et l’accès de tous et toutes à la citoyenneté.

Edition Couleur livres
Collection Question de société

ISBN 978-2-87003-647-1 / juin 2014
176 pages / format 15*22 cm / 18 euros

Table des matières

  • Introduction : Tayush ou le vivre ensemble – Nadine Plateau
    (cliquer sur le bouton)
  • La question raciale est une question sociale : le cas de l’enseignement en Communauté française – Azzedine Hajji et Renaud David Maes
  • L’École publique, tisseuse de liens sociaux ? – Michel Staszewski
  • Pour une vision empirique du combat des femmes. L’expérience locale du collectif TETE (Toutes Egales au Travail et à l’École) – Farida Tahar
  • L’égalité hommes/femmes est-elle soluble dans la diversité ? – Irène Kaufer
  • Les inégalités dans l’emploi et lorigine des travailleurs et travailleuses : ce que les statistiques peuvent révéler – Albert Martens
  • La STIB à l’épreuve du fait religieux – Younous Lamghari
  • Entre démographie menaçante et démocratie hésitante : Diversité à Bruxelles, émancipation différée ? – Gratia Pungu
  • L’émergence de minorités actives, une inclusion sociale par le bas ? –
    Khaddija Haourigui
  • Le racisme, une question politique – Ouardia Derriche
  • La laïcité contre elle-même – Marc Jacquemain
  • Foi et sécularisation – Paul Löwenthal
  • Le droit, allié ou adversaire de la liberté ? – Xavier Delgrange et Hélène Lerouxel
  • Neuf thèses pour un antiracisme de convergence – Henri Goldman
  • Penser les différences – Nicole Dewandre