Former, sans déformer ni conformer

Facebooktwittergoogle_plusmail

Ce livre d’Alain Chevarin n’est ni une autobiographie, même s’il fourmille d’exemples concrets tirés de l’expérience de toute une carrière, ni un énième livre de prêt à penser « sur l’école », même s’il ne parle que de celle-ci. Il se veut une analyse rigoureuse et engagée du système scolaire français contemporain. Rigoureuse parce qu’elle repose sur l’utilisation de multiples recherches de spécialistes, sur une mise en perspective diachronique des évolutions du système, associées aux acquis d’une pratique qui n’a jamais laissé en friche la réflexion critique. Engagée, parce que l’auteur a œuvré pendant toute sa carrière, du collège à l’université ou du lycée à l’IUFM, pour une école égalitaire et émancipatrice, et que ce livre est conçu comme un ultime travail pour inviter à la construire. A l’heure où il est beaucoup question de « refonder » l’école, ce livre commence comme un témoignage mais s’ouvre très vite à un approfondissement des principales questions qui se posent, remettant en cause bien des certitudes, et propose des pistes pour ouvrir des brèches dans un système qui reste celui d’un tri social à peine déguisé.

Alain CHEVARIN, Former, sans déformer ni conformer, éditions l’Harmattan, ISBN : 978-2-343-01796-9, décembre 2013, 210 pages, prix éditeur : 22 euros