Ecole : les pièges de la concurrence

Facebooktwittergoogle_plusmail

Toujours plus d’élèves en échec, toujours plus d’enseignants démoralisés et de parents inquiets quant à l’avenir de leurs enfants. Toujours plus de palmarès d’établissements qui sèment le doute et attisent les frustrations. Est-ce réellement du choix de l’école que peut venir le salut, comme le suggèrent les récentes mesures d’assouplissement de la carte scolaire ? Est-il vrai qu’en intensifiant la concurrence entre établissements, on crée une émulation qui favorise l’élévation des performances des élèves ?

La réponse est non : c’est ce que montre cet ouvrage fondé sur une étude de grande ampleur, qui combine de façon inédite approche historique, comparaisons statistiques et enquêtes de longue durée sur différents sites (restituant la parole d’enseignants, de parents et d’élèves). Partout où la concurrence creuse les disparités entre établissements, à commencer par la région parisienne, les difficultés des élèves se multiplient ; et pas seulement dans les « ghettos ». Leur scolarité se trouve en effet perturbée par toute une série de troubles et de déstabilisations associés à l’obsession des classements et au zapping scolaire. À l’inverse, les meilleurs résultats s’observent là où des coopérations durables favorisent des continuités éducatives et des pratiques cohérentes. Grâce également à un éclairage international, ce livre aide à comprendre en quoi l’essor de la concurrence et le manque de régulation politique ont contribué au déclin de l’école française.

Les auteurs :

  • Choukri Ben Ayed est sociologue, professeur à l’université de Limoges, chercheur au GRESCO.
  • Sylvain Broccolichi est sociologue, maître de conférences à l’université d’Artois, chercheur au laboratoire RECIFES.
  • Danièle Trancart est statisticienne, maître de conférences à l’université de Rouen, chercheure en dé- tachement au CEE.
  • Brigitte Larguèze est sociologue, membre de l’association RES.
  • Françoise Lorcerie est politologue, directrice de recherche CNRS à l’IREMAM-CNRS.
  • Catherine Mathey-Pierre est sociologue, chargée de recherche CNRS/Cnam-Lise-CRF.
  • Jean-Paul Russier est sociologue, ancien conseiller d’orientation, collaborateur de la revue MAUSS.

Ecole : les pièges de la concurrence, Comprendre le déclin de l’école française. Edition La Découverte, Collection Cahiers libres, 300 pages