CO2, embouteillages et libéralisme scolaire

Facebooktwittergoogle_plusmail

Hier, vers 16h30, je roulais sur le ring de Nivelles où, comme toujours à cette heure-là, se forment quelques bouchons à l’approche de ronds-points où la circulation doit se rabattre sur une seule bande. L’immense majorité des conducteurs, qui sont polis et disciplinés, y prennent sagement leur place dans la file de droite et roulent au pas. Malheureusement, il se trouve toujours l’un ou l’autre malotru qui se croit plus important que les autres et qui perturbe ce bel équilibre par des manoeuvres de dépassement qui ralentissent tous les autres.

Et hier ça n’a pas raté: un immense 4×4 est arrivé à grande vitesse, il a doublé toute la file des voitures pour se rabattre à la dernière seconde en forçant le passage. D’habitude ça m’énerve. Ici, j’ai rigolé, car sur sa vitre arrière, ce jean-foutre avait apposé une banderole autocollante : « Je cherche une école de mon choix ». Signé: « asbl ELEVEs ». Toute l’arrogance et toute l’imbécillité de l’égoïsme bourgeois se trouvaient ainsi réunis en un magnifique trio symbolique ! Rien à cirer que la terre s’échauffe du moment que je puisse jouir du confort de mon 4×4 ! Rien à cirer que l’attente pour les autres conducteurs se prolonge du moment que moi je ne fasse pas la queue ! Rien à cirer que l’école belge soit la plus inégale au monde du moment que moi je trouve une bonne école pour mes enfants…

Cher monsieur, ce sont vos enfants qui souffriront demain du réchauffement climatique que vous provoquez. Ce sont vos enfants qui échoueront demain – selon toute probabilité statistique – dans l’école élitiste que vous aurez choisie et qui se retrouveront – tout aussi probablement – dans une des écoles de relégation que vous aurez contribué à créer. Enfin, sachez aussi que ce sont vos enfants et vous même qui perdrez du temps dans les embouteillages que provoqueront à 8h et à 16h30 les milliers de parents qui feront comme vous, lorque vous prendrez votre 4×4 pour aller conduire vos enfants depuis votre villa brabançonne jusqu’à l’école de votre choix…

N. Hirtt