Grèce : surprenante explosion des étudiants ?

Facebooktwittergoogle_plusmail

Voilà quelques jours que la presse et le grand public découvrent la colère de la jeunesse grecque à l’encontre de son gouvernement et de sa police notamment. Comme de coutume, les médias dominants s’inquiètent des accès de violence des jeunes, nous parlent de bandes d’anarchistes, parlent de corruption et d’immobilisme à tous les niveaux de l’Etat … bref, font dans le sensationnalisme et restent à la surface des choses. Même dans la «presse de référence», il faut avoir une vue particulièrement perçante pour déceler ici ou là un début d’explication de la révolte profonde qui gronde en Grèce. Pourtant, le pays est secoué depuis deux ans au moins par des mouvements populaires, entre autres pour défendre un enseignement démocratique remis fondamentalement en cause par le gouvernement actuel. Nous en avons parlé régulièrement sur ce site (voir rubrique Europe > Grèce). Pourquoi les médias généralistes n’en font-ils pas autant ? Poser la question est déjà y répondre un peu … PhS