Résistance pédagogique

Facebooktwittergoogle_plusmail

Un enseignant français, Alain Refalo, a lancé un fameux pavé dans la mare pédagogique française en publiant, sur son blog, une lettre à l’inspection intitulée « En conscience, je refuse d’obéir ». Alain Refalo s’oppose ainsi aux récentes dispositions imposées par le ministre Darcos : nouveaux programmes rédigés sans concertation, retour de l’instruction « morale et civique », réduction du volume horaire de 26 à 24h, organisation de stages de « remise à niveau » sur base d’heures supplémentaires… pendant que d’autres enseignants sont mis à pied, loi sur le service minimum d’accueil dans les écoles les jours de grève.

« Si aujourd’hui je décide d’entrer en résistance et même en désobéissance, écrit Alain Refalo, c’est par nécessité. Pour faire ce métier, il est important de le faire avec conviction et motivation. C’est parce que je ne pourrais plus concilier liberté pédagogique, plaisir d’enseigner et esprit de responsabilité qu’il est de mon devoir de refuser d’appliquer ces mesures que je dénonce».