Une jeune étudiante congolaise détenue en centre fermé

Facebooktwittergoogle_plusmail

Aujourd’hui, Djenny Ruzigana, élève congolaise de 4ème Professionnelle de l’Institut des Filles de Marie (Saint-Gilles), est toujours emprisonnée dans le centre fermé de Merksplas.

Dès son arrivée sur le territoire belge à l’été 2005, Djenny a été inscrite dans une école secondaire (d’abord les Dames de Marie à Schaerbeek, puis notre école à Saint-Gilles). Djenny comptait pouvoir s’y former et réunir toutes les conditions pour son intégration et sa réussite dans la société belge.

En chemin vers notre école, Djenny a été contrôlée dans les transports en commun puis arrêtée, emmenée au commissariat et envoyée en détention dans le centre fermé de Merksplas afin d’être expulsée.

Depuis le début de sa détention (le 5 mars), notre chef d’établissement a envoyé une lettre à son avocat pour soutenir sa demande de régularisation. De plus, une pétition signée par la communauté éducative et les travailleurs de l’Institut des Filles de Marie a été transmise à l’Office des Etrangers.

Le 19 mars, Djenny a eu 19 ans en centre fermé.

Un stand RESF présent à l’occasion des portes ouvertes a permis d’élargir la mobilisation aux parents et aux visiteurs de notre école.
Mais, aujourd’hui nous avons besoin de votre aide.

Merci de signer la pétition pour le soutien à la demande de régularisation de Djenny (voir URL ci-dessous).

Les participants au Réseau Education Sans Frontières (RESF) de l’Institut des Filles de Marie

resf1060ifm@gmail.com