La privatisation, c’est mignon!

Facebooktwittergoogle_plusmail

En 2004, Emmanuelle Mignon, actuellement directrice de cabinet de Nicolas Sarkozy, déclarait aux enseignants et lycéens : « J’ai toujours été conservatrice, j’aime l’ordre. Je crois à l’initiative individuelle, à l’effort personnel et, en matière économique, à la main invisible du marché. Par exemple, je suis pour une privatisation totale de l’éducation nationale. » En voilà une qui a le mérite de la clarté. A votre avis, ses amis membres de l’élite l’ont-ils traitée d' »utopiste »?
« Le Monde », 03/09/2004, cité in « Le Plan B », avril/mai 2008, n°13.