Causes objectives et idéologie des mérites individuels

Facebooktwittergoogle_plusmail

Eric Bruggeman, d’Infor-Jeunes, réagit lui aussi à la déclaration de Mme Bertieaux sur les questions à caractère social dans les tests d’évaluation scolaire.

«Objectiver les causes sociales des dysfonctionnements scolaires irrite forcément ceux et celles qui tirent avantage d’un tel dérèglement. La corrélation entre les indices socioéconomiques des familles et les performances scolaires est une réalité vérifiée au quotidien par les permanents des centres Infor Jeunes. Ceux-ci ont l’avantage de travailler avec un public « mixte », en ce sens qu’une proportion des jeunes qui les consultent relève de familles de type « classes moyennes », une autre proportion importante émane de milieux beaucoup plus précarisés. En ce qui concerne les jeunes appartenant à la première catégorie, on observe en général des parcours scolaires relativement linéaires (humanités générales ou techniques de transition, la plupart du temps, avec peu de « bifurcations » au long du cursus) ; on observe également chez eux une capacité à verbaliser leurs questions relatives à leur orientation après l’enseignement secondaire, ainsi qu’une certaine capacité à se projeter dans un avenir socioprofessionnel à moyen ou à long terme. Concernant les jeunes issus de milieux précarisés, il en va tout autrement, chez eux la demande s’apparente davantage à la recherche d’aides et de ressources (juridiques et /ou psychologiques) en vue de prévenir ou de remédier à des décisions d’exclusion scolaire, dont ils n’ignorent pas qu’elles sont dans bien des cas les prémisses de l’exclusion sociale elle-même. Une telle dualité des publics est reconnue de tous, voire banalisée par certains, dès lors que l’on s’en tient à son seul constat. En revanche, elle devient objet de virulentes dénégations à partir du moment où l’on passe du constat à la mise en cause, en cherchant à en faire le levier d’une politique de changement. Il est vrai que prendre en compte de façon prioritaire et effective un tel paramètre, est de nature à mettre à mal l’idéologie des « mérites » individuels comme mode d’explication de la réussite..»

Eric Bruggeman : Association Régionale Bruxelloise d’Accueil et d’Information des Jeunes (INFOR JEUNES)