Solidarité entre étudiants et travailleurs

Facebooktwittergoogle_plusmail

L’initiative doit être soulignée. Un rhétoricien du Collège Saint-Martin de Seraing, soutenu par le Comité des étudiants francophones, a organisé – avec l’accord de son directeur – une suspension des cours d’une heure en signe de solidarité avec les ouvriers sidérurgistes FGTB, en grève pour la relance du haut-fourneau n° 6. Trois cents élèves ont ainsi pu manifester leur soutien. Et entendre le témoignage du Secrétaire régional à la FGTB-Métal, doublement ému parce qu’il est rare – et précieux – de pouvoir s’adresser à un public aussi jeune, et parce qu’il est lui-même un ancien de cette école. « Mon père travaille à l’usine Ferblatil et sera licencié à la fin du mois, a expliqué le jeune homme qui a lancé le mouvement. Je suis très concerné par cette problématique, mais je trouve qu’il fallait aussi sensibiliser les autres élèves. » (Le Soir, 22 janvier 2008)