Certificat de bonne vie et moeurs

Facebooktwittergoogle_plusmail

La campagne pour dénoncer le rejet du certificat de bonne vie et moeurs lancée par C. Lelièvre a été relayée avec complaisance par les médias. Si le Conseil d’Etat a rejeté la circulaire du Ministre de l’Intérieur, il y a des raisons que les médias ont tues. Pire, il y a une stigmatisation de l’enseignante plaignante et une censure sur ses motivations et sa parole, comme celle de ses collègues.

C. Lelièvre parle d’un filtre à la pédophilie. Dutroux n’était pas enseignant et pourtant la police avait tous éléments pour le profiler « pédophile ».

Les enquêtes de police pour l’obtention du certificat de bonne conduite, vie et moeurs, sont totalement arbitraires, laissées à l’appréciation d’un corps de police qui juge sur base d’un « comportement observable » et d’un dossier secret. C’est le propre d’un état policier. Ce n’est pas à la police d’instaurer des interdictions professionnelles.

Quel mépris pour les enseignants et le système éducatif ! Ce système serait désarmé, et les enseignants présumés irresponsables, pour prévenir des actes pédophiles, selon l’aveu même de la Ministre, qui a attendu un « coup médiatique » pour réagir !
Quel meilleur endroit qu’une école pour déceler et prévenir les actes pédophiles ?
La circulaire du Ministère de l’Intérieur a produit des effets pendant plus de trois ans. C. Lelièvre et la Ministre sont bien placés pour nous révéler les effets de ce « filtre ».
C. Lelièvre, et la Ministre, semblent ignorer qu’un suspect est présumé innocent, ce qui ne préjuge pas, au niveau administratif, d’une enquête et d’éventuelles sanctions.

Enfin, les « bavures » démontrent que les services de polices poursuivent d’autres objectifs que ceux pour lesquels elle est mandatée.

Thierry Delforge, instituteur (r)

1 COMMENT

  1. > Certificat de bonne vie et moeurs
    ce ne sont pas les policiers qui délivrent ce certificat mais la mairie. Ce certificat devrait être supprimé car les personnes qui le délivrent ne sont peut-etre pas de bonne vie et moeurs.

Comments are closed.