La « Commission Européenne » veille sur nous…

Facebooktwittergoogle_plusmail

La Commission vient de présenter un projet visant à promouvoir l’esprit d’entreprise dans les écoles et les universités.

Extrait du communqiué officiel

« Pour réussir à préserver son modèle social, l’Europe a besoin d’une plus forte croissance économique, de créations d’entreprises plus nombreuses, d’un plus grand nombre d’entrepreneurs prêts à se lancer dans des projets innovateurs et de PME à forte croissance. Aujourd’hui, la Commission européenne a présenté les grandes lignes de plusieurs recommandations visant à renforcer le rôle de l’éducation dans l’instauration d’une culture plus entrepreneuriale dans les sociétés européennes. L’enseignement scolaire devrait, très tôt, sensibiliser les jeunes à l’esprit d’entreprise comme option pour l’avenir, leur donner les moyens de développer des compétences entrepreneuriales de base, les aider à être plus créatifs et à avoir plus confiance en eux dans ce qu’ils entreprennent. À un stade ultérieur, les universités et les instituts techniques devraient intégrer l’esprit d’entreprise, comme une composante importante du cursus, en le diffusant dans différentes matières, et inviter ou encourager les étudiants à assister à des cours d’entrepreneuriat. Cette initiative s’inscrit dans le partenariat de Lisbonne pour la croissance et l’emploi.

Günter Verheugen, vice-président de la Commission et responsable des entreprises et de l’industrie, a déclaré: “Nous devons créer un climat social plus favorable à l’esprit d’entreprise, notamment pour encourager les jeunes Européens à devenir les chefs d’entreprise de demain. Nous devons adopter une ligne de conduite systématique à l’égard de la formation à l’entrepreneuriat, dès l’école primaire et jusqu’à l’université.”

La Commission recommande les mesures suivantes:

les administrations nationales et régionales devraient établir une coopération entre différents services, en vue d’élaborer une stratégie dotée d’objectifs clairs et concernant tous les niveaux d’enseignement.
L’esprit d’entreprise devrait explicitement figurer dans les programmes des écoles à tous les niveaux comme objectif d’éducation.

Soutien aux écoles et aux enseignants

Les écoles devraient bénéficier d’un soutien pratique et de mesures d’incitation pour intégrer l’esprit d’entreprise dans leurs programmes.
La formation des enseignants et la sensibilisation des directeurs d’établissements scolaires devraient faire l’objet d’une attention particulière.
La coopération entre les établissements d’enseignement et la collectivité locale, notamment les entreprises, devrait être favorisée.
La création, dans les écoles, de mini-entreprises gérées par des étudiants devrait être davantage encouragée.
L’esprit d’entreprise consiste à créer, à innover et à prendre des risques, ainsi qu’à organiser et gérer des projets en vue de réaliser des objectifs. Les méthodes utilisées pour favoriser une attitude plus ouverte à l’égard de l’entrepreneuriat vont des travaux pratiques aux jeux de rôle en passant par des visites d’entreprises locales. La création de mini-entreprises gérées par des étudiants dans l’enseignement secondaire est l’un des moyens les plus efficaces de stimuler l’esprit d’entreprise des jeunes.

La formation à l’entrepreneuriat représente un atout pour la création d’entreprises et le développement de l’activité indépendante.

Près de 20% des participants aux activités de mini-entreprises dans l’enseignement secondaire, par exemple, créent leur propre entreprise au terme de leurs études. »

…Fin de citation et sans commentaires

Dominique