L’Art et la littérature en classe d’espagnol

Facebooktwittergoogle_plusmail

Comment transmet-on un patrimoine artistique ? Comment faire rencontrer les œuvres d’art aux élèves ?

Les œuvres d’art, ça s’admire ou ça se travaille ?
Comment articuler l’acquisition de la langue et la découverte de la culture ?
Comment construire un autre rapport à l’art, un point de vue, un esprit critique ?
Comment, en classe, passer du commentaire à la création ?
Comment mettre en recherche en littérature, en questionnement en architecture, comment être créateur lors d’une visite d’exposition, comment produire en espagnol autour du cinéma, comment faire appel à l’imaginaire en musique ?
Les enseignants d’espagnol ont le souci de transmettre la culture de la langue qu’ils enseignent. Parce que les œuvres d’art sont notre patrimoine commun, elles s’adressent tout particulièrement aux jeunes, à qui elles disent les espoirs, les souffrances, les joies, les obstacles surmontés, dont ils ont un besoin immense, pour se construire. Elles sont de la beauté dont ils sont trop privés et qui n’enchante plus leur monde.
Pour répondre à ces interrogations, ce livre propose des pistes de réflexion et des pratiques concrètes de construction de savoir, pour la classe et la formation en espagnol, mais transférables à d’autres langues.
Maria-Alice Médioni enseigne l’espagnol et la didactique au Centre de Langues de l’Université Lumière Lyon 2, après 25 ans de travail en collège et en lycée, aux Minguettes, dans la banlieue lyonnaise. Elle est militante du GFEN et travaille tout particulièrement au sein du Secteur langues.
(Chronique Sociale,  » l’essentiel « , 2005, 160 p)

L’Art et la littérature en classe d’espagnol,
Maria-Alice Médioni (GFEN)
Prix (port compris) : 21,25 euros. Commande : GFEN – 14 avenue Spinoza – 94200 IVRY S/ SEINE

Sommaire :

Introduction

Littérature et poésie
El crimen fue en Granada, Antonio Machado
Palabra, Octavio Paz
Don Quijote, Miguel de Cervantes
Doña Rosita se va a casar, Federico García Lorca
El ramo de ojos azules, Octavio Paz

Peinture et arts plastiques
J’aime, j’aime pas
Les muralistes mexicains
À la rencontre de Picasso
Las Meninas, Diego de Velázquez
El tres de mayo, Francisco Goya
La guerrilla, Fernando Botero
Autorretrato en la frontera entre México y los EEUU, Frida Kahlo

Visite de musée ou d’exposition
Musée Picasso
Antoni Tapiès
Javier Pérez, Máscaras

Architecture
Antoni Gaudí
Museo Guggenheim de Bilbao

Cinéma
El espíritu de la colmena, Víctor Erice
Fresa y chocolate, Gutiérrez Alea
Bodas de sangre, Carlos Saura

Musique
Une promenade à travers la musique espagnole

Conclusion