Campagne : « Bon appétit la santé ! »

Facebooktwittergoogle_plusmail

Dans nos écoles d’enseignement fondamental, nous recevons toutes sortes de courriers.
Nous sommes d’ailleurs parfois submergés.
Une personne se présente avec un colis gratuit, nous signons un accusé de réception et le colis est à nous. Bien souvent, les directions remettent directement le colis en question aux enseignants concernés sans avoir eu le temps de voir ce qu’il en était exactement.

Ce lundi 14 février 2005, nous recevons donc un colis gratuit provenant officiellement de la « Société Belge de Pédiatrie. » et destiné aux enfants de troisième année maternelle.

Ledit colis se compose de plusieurs livres cartonnés destinés aux enfants, d’un guide des enseignants, d’un poster et d’un diplôme qui pourra être remis à chaque enfant.

L’objectif déclaré de ce kit étant de lutter contre les mauvaises habitudes alimentaires.

L’objectif réel n’étant autre que de faire de la publicité pour la multinationale Danone.

Zoom sur le livret destiné aux enfants et intitulé : « Le secret des champions »

Il s’agit de l’histoire peu banale de Nicolas qui est bien chagriné d’être exclu de l’équipe de foot parce qu’il ne court pas assez vite, n’est pas assez costaud et manque cruellement d’agilité. De grosses larmes coulent sur ses joues…

C’est alors qu’il rencontre le lièvre qui passait par là.
« Je m’appelle Rapido et je cours plus vite que n’importe qui. » lui dit-il.
« Comment fais-tu ? » demande l’enfant ébahi.
« C’est simple, je mange des carottes et beaucoup d’autres légumes. »
Logique.

Là où l’histoire prend un tour tragique c’est quand Nicolas rencontre le bœuf.

« Et alors, fiston, pourquoi ce chagrin ? » demande Costaud d’une voix grave.
« Je voudrais être costaud » répond l’enfant étonné.

Et c’est là que nous perdons tous nos repères et pouffons d’horreur.

« Rien de plus simple, fais comme moi. Depuis que je suis petit, je bois du lait. »
« Du lait ? » demande Nicolas presque aussi surpris que nous d’apprendre qu’un gros bœuf boit du lait.
Celui-ci en rajoute alors une couche ; « Bien sûr, du lait et tout ce qui vient du lait : les fromages, les yaourts, le lait battu. Ça rend fort ! »

Grâce à ce livret, nous enseignons donc aux enfants de 5 à 6 ans qu’un bœuf, ça boit du lait.

Les bœufs sont effectivement des bêtes très costaudes qui puisent leur calcium dans l’herbe et non dans les produits laitiers.

Nous nous permettons de rappeler aux responsables de Danone et de « la société Belge de Pédiatrie » qu’aucun animal ne boit la plus infime quantité de lait dès le sevrage et que le seul animal à souffrir d’ostéoporose est l’Homme, qui en prend toute sa vie. Le lait est-il aussi efficace contre l’ostéoporose ou provoquerait-il par hasard l’effet inverse ?
Le lait, un produit « tellement bon » pour la santé qu’aujourd’hui encore les producteurs s’ingénient à retirer, ajouter, modifier tels enzymes afin de nous rendre « addict » à cette blancheur trompeuse…

En bon document publicitaire, ce livre termine par : « Chaque jour, les champions boivent du lait et mangent des produits laitiers. »

Nous retrouvons aussi le logo de Danone représenté en grand dans la face arrière de ce livre.

Zoom sur le guide des enseignants pour une alimentation saine :

« Bien manger, c’est vital »
« Votre contribution : mettre l’accent sur les bonnes habitudes »
Objectifs louables évidemment mais qui cachent aussi une véritable agression publicitaire de la part de Danone.

Voyons en détail ce qui se cache derrière le document proposé aux enseignants.

Logo Danone repris en première et en dernière page avec l’adresse du site de Danone et son numéro vert.
« … nous vous proposons, sous l’égide de la Société Belge de Pédiatrie, des recommandations simples autant que des conseils pratiques… » Ce qui donne un crédit scientifique à l’opération en question.

« … le calcium, véritable ciment des os. Sa source première est bien sûr le lait et tous les produits laitiers. » – Ce qui reste à démontrer.
« Si l’enfant n’aime pas le lait, les eaux enrichies en calcium peuvent constituer une alternative intéressante. »
Devinette : Quelle est la multinationale qui commercialise les eaux enrichies en calcium ?
« Le goûter idéal » « … Pour l’accompagner, rien ne vaut un verre de lait ou tout autre produit laitier. » PUB PUB PUB PUB
« Le lait. Souriez-lui. Il n’y a pas mieux pour vous offrir des dents blanches (allons donc ?) et des os solides (rebelote) Mais il ne faut pas en boire plus de 2 grands verres par jour. » (Pourquoi si c’est si bon pour la santé ?)
Parmi les trois règles d’or données dans cette brochure on retrouve : « Pas question de faire l’impasse sur les produits laitiers. Apprenons à consommer avec raison de ces véritables mines de calcium, sans lesquelles, on se sent tout petit, petit. » Et surtout mine d’or pour Danone évidemment.
Tant qu’à faire, autant endoctriner les plus jeunes, ce sont les consommateurs de demain.

Pas de campagne publicitaire sans un bon site Internet…

« Bon appétit la santé ! » se devait de nous proposer le sien : www.bonappetitlasante.be
Que trouve-t-on sur sa page d’accueil ? Le logo de Danone bien sûr. En deux coups de clic, nous atterrissons sur le site officiel de Danone Belgium.
Le logo de la firme se retrouve d’ailleurs dans pratiquement toutes les pages de ce site qui propose des vidéos, les règles d’un concours,…

Quelle est donc cette mystérieuse Société Belge de Pédiatrie ?

Sur le bon d’expédition, il est mentionné : Expéditeur : Société Belge de Pédiatrie en gras suivi de c/o Eurokids’team S.A. 2 a, avenue de l’Artisanat 1042 Braine L’Alleud.

En téléphonant aux renseignements nous n’obtenons pas de trace de cette société pédiatrique mais le numéro de téléphone d’une société de… publicité bien sûr nommée Eurokids’team.

Une preuve de plus qu’il s’agit bien là d’une action publicitaire déguisée destinée aux écoles.

Nous pensons qu’il ne faut en aucun cas diffuser ces documents à nos élèves et nous nous insurgeons contre de telles pratiques.

Isabelle Parentani, médiatrice
Aude Joffrin, institutrice primaire
Jorge Rozada chef d’établissement

Annexe :

Qu’en est-il de la loi relative à la publicité dans l’école ?

Dans la circulaire N° 1026 du 27/12/2004 dont l’objet est : « Publicité dans les établissements scolaires et matériel didactique diffusé par les firmes commerciales » destinée à tous les réseaux, et aux niveaux et services : fondamental, secondaire et centres PMS pour l’année scolaire 2004-2005 et signé par Madame la Ministre Présidente, Marie ARENA, il est stipulé : (extrait)

« Il a été récemment beaucoup question de la distribution dans les écoles d’un jeu pédagogique financé par une grande marque de céréales, jeu intitulé « miam, la forme ! ».
Au-delà de l’intérêt du matériel qui propose une approche ludique de l’éducation nutritionnelle, chacun conviendra qu’il s’agit avant tout d’une opération publicitaire. Il n’est pas inutile de rappeler que l’article 41 de la loi du 29 mai 1959 modifiant certaines dispositions de la législation de l’enseignement établit que toute activité commerciale est interdite dans les établissements d’enseignement organisés par les personnes publiques et dans les établissements d’enseignement libre subventionnés. Cependant cette disposition ne règle pas tout, car il n’est pas aisé de déterminer ce qui constitue une activité commerciale dans un établissement d’enseignement. La distribution de colis, d’échantillons ou de dépliants publicitaires tombe bien sous le coup de cette interdiction…/… Constatant que les enseignants et les responsables scolaires ont toujours fait preuve de la plus grande circonspection par rapport à l’intrusion de la publicité dans l’école, je continuerai à leur faire confiance pour adopter l’attitude la mieux appropriée dans chaque cas particulier…/… Je me limiterai dès lors à inviter les enseignants à développer particulièrement les activités disciplinaires ou transversales qui permettront à l’enfant ou à l’adolescent d’acquérir son autonomie et sa liberté face au message publicitaire. »

Pour l’équipe éducative
Jorge Rozada y Ordiz
Directeur à l’école 4 de Saint-Gilles
10 Place de Bethléem
1060 Saint-Gilles
tél: 02/536.03.51

7 COMMENTS

  1. > Campagne : « Bon appétit la santé ! »
    Merci d’avoir publié notre article.

    Pourriez-vous nous tenir informés d’éventuelles réactions ?

    Bravo aussi pour la qualité de votre Site.

    Fraternellement.

    Jorge Rozada

  2. > Campagne : « Bon appétit la santé ! »
    Bonne réaction! Mon fils a reçu ce document à l’école et je n’ai pas trop apprécié!

    Connaissez-vous la revue « Education santé », il y a eu un très bon article sur ce sujet. Par ailleurs, vous pouvez vous procurer en prêt d’autres outils d’éducation pour la santé de qualité et gratuit (en général) dans les centres locaux pour la promotion de la santé. Ces centres sont organisès par la communauté française et des acteurs locaux. Il y en a dans toute la wallonie.

    Bonne continuation

    Fran

    • > Campagne : « Bon appétit la santé ! »
      Pourquoi n’avez-vous apprécier parce qu’au delà de la pub de danone sur ce livre je pense qu’il y a plus grave!
      J’ai lu le livre de ma fille et je n’ai pas apprécier car ce livre nous prépare des future difficultées de nos enfants à l’école car l’enfant gros obèse ne sera pas un champion, le dernier de classe ne fera pas parti des champions même si il mange du fromage des légumes des fruits et du lait. Je trouve ce livre très peu éducatif et il nous prépare à avoir des enfants plus boulémique ou anorexique
      nath

  3. > Campagne : « Bon appétit la santé ! »
    Bonjour,

    Interpellée par l’article de M. Rozada, j’ai creusé la question et en ai parlé avec l’institutrice de ma fille.
    Ce qu’elle m’a montré ne correspond pas à ce qu’il décrit, en tous cas, ce n’est qu’un reflet très partiel (et partial) du matériel reçu.
    J’ai lu le petit livre: L’accent n’est pas mis sur le lait, mais bien sur un équlibre composé de lait, de fruit, de légumes, de céréales, etc….
    C’est imagé, bien entendu, mais cela s’adresse à des enfants de 5 ans!
    Sur le fond, franchement, lorsque je vois la taille du rayon des Sodas dans les supermarchés et que je constate que mon neveu de 2 ans (!) est « accroc » au Coca, je suis plutôt contente que quelqu’un « bourre le crâne » de ma fille avec d’autres idées. Que Danone, Stabilac ou Les Laiterie du Luxembourg soient derrière,….franchement, quelle importance, on a bien vu des messages similaires en provenance de la Communauté Française.
    Autre détail, en appelant les renseignements, j’ai reçu le N° de la Société Belge de Pédiatrie, que j’ai appelé. C’est un organisme reconnu travaillant en liaison avec les autorités.
    Sur la forme, je trouve dommage que M. Rozada ait caricaturé l’action de Danone. Son message en perd une partie de sa crédibilité et si je réagi, c’est parce que je trouve que crier « au loup » de manière aussi légère dilue les révoltes opprtunes dans un concert de négativisme doctrinal.

    • > Campagne : « Bon appétit la santé ! »
      Si Danone engage des sommes colossales ce n’est pas simplement pour le bien des enfants.

      Danone est une société multinationale cotée en bourse et ce qui l’intéresse avant tout c’est d’engranger un maximum de bénéfices au profit de ses actionnaires.

      Votre réaction ne serait-elle pas (télé)guidée par le plus grand des hasards par cette multinationale???

      Ce qui inquiète très fort cette société c’est qu’une contestation de plus en plus grande se crée autour des produits laitiers.

      L’Homme est le seul animal à en prendre toute sa vie et c’est pourtant chez lui que les problèmes d’ostéoporose sont les plus fréquents.

      Le lait de vache est destiné au veau et non au bébé humain. Aucun animal ne boit le lait d’un autre animal et aucun animal adulte ne boit de lait.

      Des études ont montré que les femmes Japonaises risquent moins de développer le cancer du sein sauf si elles habitent aux Etats Unis ou chez nous et que les animaux qui développent ce type de cancer sont les chats domestiques à qui on donne des produits laitier.

      Ca donne à réfléchir n’est-ce pas ?

      • > Campagne : « Bon appétit la santé ! »
        -Votre réaction illustre bien ce que je reprochais au premier article: son aspect doctrinal et orienté.
        -Vous y ajoutez une allusion à un possible téléguidage (quand on veut tuer son chien, on dit qu’il a la rage)- c’est tellement plus facile de diminuer l’interlocuteur- bravo- encore un petit exemple doctrinaire?
        -Votre démonstration sur le lait est superbe de simplicité, réductrice, mais bien faite…cependant, elle manque sa cible: je ne défend pas le lait en particulier.
        -Enfin, étant d’origine asiatique, je peut vous assurer que le lait n’est pas la seule différence alimentaire.

  4. > Campagne : « Bon appétit la santé ! »
    bonjour, j’espère que mon message ne sera pas censuré
    ce n’est pas une mode c’est la vérité, j’admire beaucoup les médecins car ils nous aident bcp et guerrissent bcp de maux, mais ce que je regrette c’est leur étroitesse d’esprit.

    Je suis convaincue de la nocivité du lait ( voir le livre du dr seignalet  » l’alimentation ou la troisième médecine).
    Le lait est la cause de biens nombreuses maladies graves : maladie de chron, polyarthrite, cancers, rhumatismes…
    Atteinte d’une SPA, je suis désomais complètement guerrie par le seul fait davoir modifié mon alimentation. ce qui est surprenant, je ne prend plus aucun anti-inflammatoire et autres médicaments qui me bousillaient de l’intèrieur. Je suis en pleine forme, aucunes crises, aucunes rechutes,j’ai repris le sport, plus de rhumatismes, aucune douleur, je revis depuis plus 2 ans.

    je plains tous ces gens manipulés par les médias , danone, et médecins qui leur disent que le lait est excellent pour la santé. tout cela n’est que question d’argent et d’économie.
    Tous ces gens malades qui ne savent pas la vérité,à qui on leur impose des médicaments.
    Non à la manipulation, non au lavage de cerveau, non à la censure.

Comments are closed.