Quelle chance de réussite pour la République Démocratique du Congo ?

Facebooktwittergoogle_plusmail

La conférence mondiale de l’éducation pour tous (en 1990) a été organisée au début d’une période de grande turbulence politique en République Démocratique du Congo (RDC). Elle a coïncidé avec la dernière décennie du vingtième siècle que l’on pourrait qualifier de décennie critique de la politique. En effet, depuis que, venu de l’est, le vent de la perestroïka a soufflé sur la RDC, le pays n’enregistre pas un seul instant de stabilité politique. On est ainsi passé du pénible déclenchement du processus de démocratisation (en 1990), s’il en est un, aux différentes guerres dites de libération (à partir de 1996) en passant par des agitations sociales orchestrées aussi bien par le défunt régime Mobutiste que par l’opposition politique et la société civile.

Déclenchée en août 1998 par le Rassemblement Congolais pour la Démocratie (RCD), la seconde guerre, dite de libération, elle aussi, est l’un de derniers événements qui comblent le paysage socio-politique de la RDC. Cette guerre a connu des ramifications on ne peut plus inextricables et a généré des effets à la fois fâcheux et complexes, effets qui menacent dangereusement aussi bien l’avenir du pays que celui de la région des grands lacs. Ces effets n’ont nullement, loin s’en faut, ménagé le secteur de l’éducation.

C’est donc également pendant une période des plus troubles en RDC que la communauté internationale a organisé le forum mondial de l’éducation (Dakar) du 26 au 28 avril 2000. Pour ce forum, l’éducation pour tous devrait devenir une réalité concrète d’ici 2015.

Du fait de son handicap dû à plus d’une décennie de confusion politique, la RDC peut-elle tenir l’engagement pris par la communauté internationale en matière d’éducation pour tous? Quelle chance a-t-elle à atteindre les objectifs fixés par le forum mondial de l’éducation ? Que faire pour qu’elle se rapproche, tant soit peu, de ces objectifs ? Telles sont les questions qui nous préoccupent dans cet article.

———

Téléchargez l’article complet au format MS-Word

RDC_Congo

1 COMMENT

  1. > Quelle chance de réussite pour la République Démocratique du Congo ?
    J’ai lu attentivement l’article intéressant du Pr Gratien MOKONZI. Il est vrai que la RDC risquerait de ne pas atteindre ni l’ objectif de l’EPT sur la parité d’ici 2005 et ni celui de l’égalité en 2015. En ville, la situation scolaire est chaotique lorsque l’on observe le degré de fréquentation des enfants par rapport à ceux qui devraient aller à l’école. En milieu rural, c’est le catastrophe total. Les quelques écoles, par manque de maintenance des locaux et du personnel compétent, sont entrain de disparaître. Les enfants, par pauvréte et suite aux longues distances séparant le domicile de l’école, chôment en nombre impressionable.
    La démotivation des enseignants constitue une autre raison qui envenime la situation scolaire. Vraiment l’analyse des facteurs pertubateurs et un desespoir quand à leur remédiation par un gouvernement préoccupé toujours par la guerre font que la RDC semble être exclu de la course vers les Objectifs du développement de millénaire des écheance 2005 et 2015.

Comments are closed.