Le gouvernement français en guerre contre les manuels d’économie « marxistes »

Facebooktwittergoogle_plusmail

Le ministre de l’Economie Francis Mer a critiqué les manuels scolaires d’économie, qui dispensent selon lui un cours de « marxisme », et souhaité que les professeurs, les fonctionnaires et journalistes soient amenés à mieux connaître le monde de l’entreprise.
M. Mer, qui s’exprimait au cours de l’assemblée générale de l’Institut de l’entreprise, a souhaité que les entreprises puissent « accélérer » la diffusion de leurs idées auprès des ces trois corps de métiers, en se « donnant plus de moyens ».
Le ministre a notamment souhaité que l’Institut de l’entreprise, un cercle de réflexion regroupant de nombreux grands patrons français, puisse « mettre des profs devant les ateliers et non pas devant le cours de marxisme qu’ils reçoivent en lisant les bouquins que vous connaissez ».
Il s’agit également de « mettre les fonctionnaires, les journalistes et beaucoup d’autres dans le monde de l’entreprise pour leur faire découvrir que l’entreprise n’est pas là pour exploiter mais également pour avoir un compte d’exploitation ».

« Faire partager ses convictions »

« Ca ne sert à rien d’avoir des convictions si on ne sait pas les faire partager par d’autres et les faire partager, c’est communiquer », a ajouté le ministre, en saluant les initiatives de l’Institut de l’économie, proche du Medef.
Celui-ci a notamment mis en place l’Institut des hautes études de l’entreprise (IHEE), qui entend par des formations diverses faire découvrir le monde de l’entreprise aux représentants de la société civile.
Il a également organisé avec le ministère de l’Education nationale une université d’automne rassemblant quelque 200 professeurs d’économie sur le thème « Les entreprises et la mondialisation », dénoncée par plusieurs associations dont Attac, qui y a vu « l’inféodation au Medef » du ministère de l’Education.

(Source: ATTAC)