Bruxelles: Suicide d’un professeur passionné

Facebooktwittergoogle_plusmail

Un prof d’histoire bruxellois s’est donné la mort en juin. Surendetté, il n’aurait pas supporté le harcèlement de la société de crédit Cetelem. Un simple fait divers ? Pas si sûr ! Selon de nombreux témoignages, C-R De Winter était un prof extraordinaire, qui donnait vie à ses cours. Ses dépenses – certes inconsidérées – étaient surtout consacrées à sa passion, l’enseignement : il avait en effet constitué une bibliothèque de 7000 livres et 500 cassettes vidéo. « Il ne voyait que les bouquins et ce qu’il pouvait transmettre aux élèves. L’argent ne comptait pas. » Cetelem, elle, ne voyait que les 2000 pauvres euros qu’il lui devait, alourdis par les intérêts de retard, les frais d’huissiers, etc. Révoltant.
(Le Journal du Mardi, 24/06/03)

2 COMMENTS

  1. > Bruxelles: Suicide d’un professeur passionné
    Ma femme est au bord du suicide grace aux harcèlements de la Société CETELEM. Nous avons trois enfants,et je suis au chomage. Cette situation est devenue invivable. Que pouvons nous faire pour éviter un drame ?

Comments are closed.