Education pour tous en 2015 ? Inaccessible pour 70 pays !

Facebooktwittergoogle_plusmail

Lors du Forum Mondial sur l’Education à Dakar organisé en l’an 2000, la date de 2015 avait été fixée pour objectif de mise en place d’une éducation pour tous (EPT). Le rapport annuel de l’EPT présenté à Londres en novembre dernier se veut déjà pessimiste : 70 pays ne semblent pas en voie de pouvoir atteindre l’objectif. Selon l’expert britannique C Colclough, “ près du tiers de la population mondiale vit dans des pays où atteindre les objectifs de l’éducation pour tous reste un rêve ”. Selon le rapport, il s’avère que pour 28 pays représentant plus de 26 % de la population mondiale, le risque est grand de n’atteindre aucun des trois objectifs suivants : éducation primaire universelle, égalité des sexes et réduction de moitié des taux d’illettrisme ”. Deux tiers d’entre eux se trouvent en Afrique subsaharienne, mais l’Inde et le Pakistan sont également concernés. Pour 43 autre pays (35,6 % de la population), un au moins de ces objectifs ne sera pas atteint. La pénurie mondiale d’enseignants est aussi épinglée par le rapport comme obstacle à la réalisation de cet objectif : il manquerait entre 15 et 35 millions de profs pour parvenir à l’EPT. Enfin, les coûts de l’EPT auraient été sous estimés à Dakar. Notamment, parce que les surcoûts que les conflits font peser sur l’éducation n’ont pas été pris en compte.
Le prix de l’éducation primaire pour tous et pour atteindre l’égalité des sexes est évalué à 5,6 milliards de $. Enorme ? Moins de six mois de dépenses US en Afghanistan …
Alter Educ, 14 au 26/11/02

3 COMMENTS

  1. > Education pour tous en 2015 ?
    Inaccessible pour 70 pays !

    Un seul jour de guerre en Irak donnerait toutes les ressources!

  2. > Education pour tous en 2015 ?
    Inaccessible pour 70 pays !

    IL est normal qu’un constat pareil soit fait par rapport à l’aboutissement des objectifs fixés. Des disparités sont notées dans les problèmes pour atteindre les résultats escomptés. Dans certains pays, c’est le nombre très restreint des enseignants. En effet il revient à voir quelle politique est faite dans ces pays pour les questions touchant l’éducation. Dans bon nombre de pays en effet, les enseigants, les instituteurs sont les moins payés. Les platnons des services clés des Etats sont plus entretenus que ceux qui ont la destinées du savoir des populations. Comment peut réduire l’illétrisme, instruire l’égalité des sexes, tout en oubliant ceux qui sont plus aptes à le faire? Conséquence une pénurie notoire. DAns d’autres cas c’est la possibilité de ne réaliser qu’un des objectifs. Les guerres ne fissent pas de faire rage dans ces pays, les polotiques investissent dans l’industrie de la mort, les Instutions financières contraignent les Etats à adopter des politiques qui les rendraient esclaves du néo-néo colonialisme.
    Que lespeuples du tiers monde sache que leur développement ne peut être pensé par les autres, pour la simple raison que ce n’est pas nous qui avions pensé le leur. Que des déficits soient notés dans les budgets, il revient aux Eats eux mêmes de penser à se suffire. Ce n’est pas les USA qui viendront nous aider à financer nos projets. Ils n’ont pas terminés de créer et de faire les guerres pour maintenir leur suprématie et pour assurer leur sécurité intérieure. Et que chacun reconnaise que dans cette politique d’éducatio, seule la primaire es t privilégiée, avec derrière l’asphyxie pour celles secondaire et universitaire devant nous aider à nopus développer: ne faut il pas atteindre le niveau de maîtrise en France avant d’être considéré comme intellectuel? Nous autres n’avions nous pas besoin de cadres et d’intellectuel?
    Pensons bien nos actes pour ne pas servir de ridicule demains..

  3. > Education pour tous en 2015 ?
    Inaccessible pour 70 pays !

    Il est possible de promouvoir l´éducation pour tous, mais pour y arriver, cela doit être une priorité pour tous les intervenants , ce qui ne semble pas évident.

Comments are closed.