De l’argent pour les facs, pas pour la guerre en Irak!

Facebooktwittergoogle_plusmail

Lors des quelques jours de grands froids du tout début de cette année, l’université d’Orsay a fermé ses portes “ pour économiser le chauffage ” Il leur manque 150 000 euros ?…Mais le coût d’un avion Rafale s’élève à 417 millions d’euros se sont alors exclamés les très subversifs étudiants en colère.
Un vent favorable nous a fait prendre connaissance d’une question du bac de juin 2003. Jacques Chirac et son gouvernement décident de se passer d’un avion Rafale commandé il y a quelques mois. Pendant combien de temps, les différentes facultés de l’Hexagone peuvent-elles être chauffées ? S’ils se passent de deux Rafale, combien de postes peuvent-ils être ouverts dans les Facultés afin de soulager les amphis surpeuplés ?

2 COMMENTS

  1. > De l’argent pour les facs, pas pour la guerre en Irak!
    Et notre défense?
    Vous croyez quoi vous! Si on continue comme ca à toujours repousser le programme Rafale, cet avion va finir par faire un bide économique et la ce ne seront pas quelques millions d’euos de perdus ou de gagner mais quelques milliards!
    Je suis étudiant moi même mais je soutient l’effort financier qui a été consentit par le gouvernement actuelle au ministère de la défense.
    Il faut savoir que le budget par étudiant de l’éducation national depuis 20 ans à augmenté de 80% par élève alors que celui de la défense n’a pas cesser d’être diminuer et même sacrifier.
    Si vous voulez une défense mondiale seulement assuré par les USA, c’est bien vous êtes sur la bonne voie, continuer à sacrifier la défense française et européenne pour des universités qui ne savent pas gérer leur budget et leurs dépenses.
    Jérémy

    • > De l’argent pour les facs, pas pour la guerre en Irak!
      Je suis totalement d’accord avec le fait qu’un nouveau retard dans le programme Rafale serait de trop.

Comments are closed.