«Appel pour une école démocratique»

Facebooktwittergoogle_plusmail

Les restrictions imposées à l’enseignement dans toutes les communautés de Belgique détruisent le droit à un enseignement démocratique.

L’école démocratique, c’est le droit, pour tous les jeunes, d’accéder au même niveau d’instruction et aux mêmes savoirs. Ce droit est bafoué lorsque les conditions d’un enseignement de qualité ne sont plus présentes. Le professeur ne peut accomplir sa mission dans une classe bondée. Surtout, face à des élèves auxquels notre société en crise n’offre plus guère de raisons de s’investir. Comment un enseignant malade, stressé ou surchargé de travail pourrait-il apporter l’attention nécessaire à ceux qui en ont le plus grand besoin ?

Aujourd’hui, nos gouvernants ont abandonné l’idéal de l’école démocratique et publique. Ils y ont substitué le projet de grandes écoles autonomes, nous conduisant vers un enseignement dualisé et plus sélectif, où domineront les seuls critères de rentabilité économique. Pour rationaliser, ils suppriment des emplois par milliers et généralisent petit à petit le financement par « enveloppes ». Pour briser toute résistance, ils démantèlent le statut des professeurs et brisent la solidarité syndicale.

A cet égard, la communautarisation a joué un rôle crucial. Elle a enfermé l’enseignement dans un carcan budgétaire étroit, qui ne laisse aucune marge de manoeuvre et impose au contraire une austérité permanente. De plus, la communautarisation a brisé l’unité d’action des enseignants flamands, francophones et germanophones.

L’école démocratique a besoin de moyens financiers. Il ne saurait être question de les puiser dans les revenus des chômeurs, des malades, des pensionnés ou des travailleurs. L’argent ne doit pas venir de ceux qui subissent déjà l’austérité et qui sont trop souvent les exclus de l’enseignement. Le refinancement doit provenir des grandes fortunes, des revenus mobiliers, des bénéfices des banques et des holdings, d’une fiscalité plus équitable et de la lutte contre la fraude fiscale.

– Nous appelons les enseignants et leurs organisations syndicales à s’unir, par delà les frontières lingusitiques, dans la lutte pour l’école démocratique

– Nous les appelons à réclamer que l’Etat fédéral refinance le secteur de l’enseignement dans tout le pays.

– Nous les appelons à dire clairement que ce refinancement doit provenir de ceux dont la capacité contributive est, aujourd’hui, trop peu mise à profit.

– Nous appelons les jeunes, les parents d’élèves, les travailleurs de la fonction publique et des secteurs privés, à soutenir activement le combat des enseignants.

Premiers signataires

• Alsteens Josiane, enseignante, déléguée CGSP, Bruxelles
• Beerten Maria, enseignante, déléguée COC, Vilvoorde
• Bricmont Jean, professeur UCL, militant CNE, Louvain-La-neuve
• Dawance Bernadette, secrétaire Libre Pensée Flémalloise, Flémalle
• De Laet Pol, enseignant, militant ACOD, Antwerpen
• De Smet Noëlle, permanente à la Confédération Générale des Enseignants, Bruxelles
• Debroux Jules, enseignant, militant COC, Leuven
• Deruette Serge, assistant ULB, délégué CGSP, Bruxelles
• Desmarets Alain, directeur d’école fondamentale, Louvain-La-Neuve
• Feys Raf, professeur de l’enseignement supérieur pédagogique, redakteur Onderwijskrant, Brugge
• Franssen Lieve, délégué COC, Antwerpen
• Gelders Lieve, enseignante, militante COC, Hasselt
• Goffin Léon, enseignant, délégué CGSP, membre du comité exécutif CGSP-Bruxelles
• Hick Joseph, enseignant en lutte pour ses droits, Fourons
• Jublou Nicole, enseignante, militante ACOD, Bruxelles
• Kruithof Jaap, philosophe, Mortsel
• Lacroix André, président du SEL-Setca
• Lambert Stéphane, enseignant, militant CGSP, Limal
• Landroit Henry, directeur d’école fondamentale (Freinet), Bruxelles
• Lismont Joan, permanent national SEL-Setca
• Martens Albert, professeur KUL, Bruxelles
• Mathijs Theo, professeur de religion, Hasselt
• Michel Patrick, psychopédagogue, formateur en alphabétisation, Bruxelles
• Piérard Jean, enseignant, militant CGSP, Sommière (Namur)
• Pestieau Jean, professeur UCL, Bruxelles
• Vandebroek Pros, militant COC, Leuven
• Vandepitte Marc, philosophe, membre COC, Mechelen
• Verbesselt Marie-Danielle, enseignante, déléguée CEMNL, Nivelles
• Verschaeve Katrien, enseignante, déléguée COC, Kortrijk