Et la géologie ?

Facebooktwittergoogle_plusmail

La géologie est la science de la Terre. “Comprendre le Monde” ne peut se concevoir sans une connaissance et une compréhension sérieuse de la planète sur laquelle nous vivons. Certes, les élèves suivent déjà actuellement un cours de géographie dans lequel certains éléments de géologie sont abordés. Mais nous plaidons pour l’existence d’un cours proprement dit. Celui-ci serait de nature à rencontrer plusieurs objectifs généraux assignés aux cours de sciences.

Notre place dans l’Univers

Par le cours de physique, nous pouvons apprendre que l’Univers est en expansion et en constante évolution. Que notre Soleil n’a pas toujours existé et que lors de sa formation, différentes planètes – dont la Terre – se sont formées également; la vie sur Terre a une histoire dont les grandes lignes peuvent être dessinées au cours de biologie. Depuis l’apparition de l’Homme, celui-ci a gravi différents paliers dans une évolution d’abord préhistorique puis historique. Mais la Terre elle-même est-elle restée figée depuis sa formation ? Non. Deux grands mécanismes permettent de rendre compte de l’allure de la Terre : la tectonique des plaques et l’érosion. Comprendre et connaître ces deux phénomènes permet de répondre à des questions du style : pourquoi les paysages sont-ils ce qu’ils sont ? pourquoi existe-t-il des montagnes ? pourquoi les propriétés et compositions des sols et sous-sols sont-elles si variables ? pourquoi y a-t-il des volcans? et des tremblements de terre ? Mais aussi comment les océans apparaissent-ils ? Comment disparaissent-ils ? Etudier tous ces phénomènes permet bien sûr de mieux comprendre le monde naturel, mais aussi de saisir que rien n’est immuable. En effet, à l’échelle humaine, les paysages naturels semblent éternels. Et pourtant, si on se donne la peine d’étudier la géologie, on constate que c’est loin d’être le cas. Cette science permet donc de se familiariser avec les très longues échelles de temps. Et celles-ci sont une réalité de notre monde. Grâce à la géologie, nous pouvons donc mieux saisir la réalité de certains aspects de notre monde matériel, mais aussi reconstituer les grandes lignes de l’histoire de la Terre. Car les données les plus récentes rendent possible un récit chronologique de l’évolution de la planète. La précision de la description étant évidemment plus grande pour la fin, c’est à dire les … 500 derniers millions d’années !
L’étude de quelques roches permet d’une part de monter comment elles se forment selon les différents types (sédimentaires, magmatiques, métamorphiques ou autres). On comprend ainsi que les pierres ou les caillous de notre quotidien ne sont pas là par hasard. D’autre part, on peut effectuer un lien important avec le cours de biologie et la théorie de l’évolution à partir des fossiles contenus dans certaines d’entre elles.

La base de nos ressources

La géologie peut également nous permettre de comprendre l’origine des ressources qui sont nécessaires tant à la mise en place de nos technologies qu’à l’organisation globale de nos sociétés. La cartographie des sols et des sous-sols nous éclaire sur l’origine des “matières premières” (carrières, mines, etc.), sur la notion de nappe phréatique et donc toutes les questions liées aux ressources en eau. L’intérêt n’est pas purement contemplatif. Il y a évidemment l’intérêt économique de comprendre l’origine de nos resources. Mais il y a surtout l’importance de comprendre le caractère nécessairement limité de certaines d’entre elles. Certaines roches ont mis des millions voire des centaines de millions d’années pour aboutir à leur état actuel. Si nous les prélevons à un rythme soutenu, il est évident que la situation n’est pas tenable car le renouvellement ne peut se faire à une échelle de temps “humaine”. Il est très instructif par exemple de le montrer pour le pétrole (roche liquide). Ainsi un cours de géologie peut contribuer à la prise de conscience du fait que nos sociétés gaspillent les ressources de manière irresponsable. Et qu’il est donc nécessaire de revoir de fond en comble le fonctionnement de celles-ci. Afin de bien prendre en compte que seule une organisation rationnelle basée sur une planification responsable de l’utilisation des ressources permettra d’éviter le chaos et la barbarie qui l’accompagnerait.

Cet article fait partie du dossier «Pourquoi étudier les sciences»