L’Europe et ses Cadres : vers l’encadrement de l’énonciation et la mise en grille...

Jacqueline Authier-Revuz, dans son important ouvrage Ces mots qui ne vont pas de soi, boucles reflexives et non coïncidence du dire affirmait...

Langues pour le marché, marché des langues

Cet article[[Ce travail est la reprise d'un exposé fait à l'université de Xiamen (Chine) pour le colloque : « The international conference on EU-Fujian, China : Cross-cultural dialogue », avril 2006.]] se propose de présenter et d'analyser, dans ses grandes lignes, les orientations duCadre européen commun de références pour les langues[[Editions Didier, 2000. Ce document est également disponible sous forme de fichier PDF sur le site internet du Conseil de l'Europe.]]. Ce Cadre, rappelons-le, a été élaboré en 2000, au sein du Conseil de l'Europe à Strasbourg par le Conseil de la coopération culturelle, à travers son Comité de l'éducation, division des langues vivantes. Il a été conçu à la lumière de la politique générale en langues du Conseil de l'Europe. Il est donc le reflet et le prolongement concret de cette politique. En effet, il permet, par les choix opérés, par l'image des langues vivantes qu'il construit, par les approches qu'il préconise pour leur apprentissage, de dessiner les contours idéologiques d'une politique linguistique, politique linguistique elle-même en accord avec les grands choix idéologiques et politiques de l'Union Européenne.

Lecture : pour dépasser la querelle

Une querelle déchire l'école depuis des décennies : faut-il privilégier le signe ou le sens lors de l'apprentissage de la lecture ? Le ministre a tranché : tout enseignant devra privilégier le code graphémique et proscrire la globale ou la semi-globale, sous peine d'encourir les plus redoutables sanctions. Cette bulle papale aussi étonnante qu'impérieuse risque de brouiller encore un peu plus le problème de la lecture, corrélé à celui de l'échec, et de retarder la généralisation d'approches efficaces, en focalisant les regards sur un objet strictement polémique et non déterminant. Les adversaires ( ? !) ferraillent pour la conquête d'une place vide !

The Interconnections between Neo-liberalism and English

There is no doubt that the invasion of Iraq in 2003 represented a watershed in people's perceptions of the new world order. It was a chill confirmation that the Bush administration was serious about their strategy for a global American empire. The conservative think-tank, the Project for a New American Century, had indicated in 2000 what their aims were: to be the world's ‘ sole superpower', to enact a ‘leadership' unilateralist strategy to overcome ‘world disorder', to use war to transform key regions, to deter potential rivals, and preserve US global pre-eminence . The bombing of Baghdad turned this imperialist rhetoric into imperialist fact.

Dixi et animam meam salvavi…

Cet article commence par une défense de l'enseignement de la grammaire par Gramsci, c'est-à-dire par la défense par un progressiste incontesté d'un enseignement que de nombreux de ceux qui se prétendent progressistes maintenant refusent. Et il continue sur la même voie en montrant que, sur des points fondamentaux , de nombreux progressistes auto-proclamés actuels prennent exactement le contre-pied de ceux dont ils se réclament . Il s'attaque ensuite notamment aux conceptions historiques et sociologiques nées dans les années 60/70 qui sont la matrice des fausses interprétations obscurantistes se présentant sous un aspect extrémiste. Je pense notamment ici aux conceptions historiques développées par Louis Legrand et , en sociologie, au courant initié par Baudelot et Establet dans L'école capitaliste en France et poursuivi maintenant par exemple par le livre récent de Jean-Pierre Terrail L'Ecole en France Crises, pratiques, perspectives.

Eduardo Galeano

Saluons la toute jeune maison d'édition Homnisphères, qui ne compte encore que quelques titres à son actif - mais déjà les signatures de Mongo Beti et d'Eduardo Galeano - et semble animée des meilleures intentions qui soient. Son projet vise à « démontrer la vitalité persistante de littératures dissidentes et inclassables, qui sont de plus en plus reléguées à la périphérie du monde par les tenants des industries de l'opinion », et à chercher « ces écritures qui s'engagent en faveur des humanités oubliées ».

Articles récents