Inscriptions scolaires : il existe une solution juste et efficace !

Facebooktwittergoogle_plusmail

Dans le cadre de la problématique des inscriptions scolaires en 1ère année de l’enseignement secondaire, l’Appel pour une école démocratique (Aped) tient à rappeler que ce problème n’est pas nouveau : les inscriptions multiples et les manques de place (particulièrement en Brabant wallon) existaient bien avant le décret « mixité ». Celui-ci n’a fait que les concentrer dans le temps et les médiatiser à l’extrême. S’il y a néanmoins davantage de doubles inscriptions aujourd’hui qu’hier, la responsabilité en revient entièrement à des associations irresponsables qui ont choisi d’encourager les parents dans la voie d’un comportement incivique.

L’Aped souligne que ni le décret « mixité », ni le plan « Charlemagne » de la FAPEO, ni la « solution » démagogique des porte-parole de l’asbl ELEVEs – laissez choisir les parents – n’apportent de réponse à la question la plus fondamentale : comment mettre fin à l’apartheid social qui fait la honte de notre système éducatif dans le monde entier ?

Pour résoudre le double problème de la ségrégation sociale et de l’anarchie des inscriptions scolaires, l’Aped préconise la mise en place d’une gestion centralisée des inscriptions où l’on commencerait par proposer d’emblée une école à chaque élève, mais sans obligation. Un tel système permettrait d’assurer une place à chacun, il rendrait possible une organisation pro-active de la mixité sociale, il interdirait toute double inscription et il garantirait néanmoins le respect intégral du libre choix des parents.