Démocratique (école…)

Facebooktwittergoogle_plusmail

On qualifie parfois de «démocratique» l’école qui accueille tous les élèves en son sein. Ceci remont aux idées qui ont l’ont vue naître au début des années 1900, lorsqu’elle avoulu donner une éducation de base pour tous.

Mais que dire de sa tolérance de l’inégalité? 15% des élèves qui sortent de l’école obligatoire ont des graves difficultés de la lecture. Que dire de sa tolérance du retour de l’analphabétisme (15-20% de la population en fonction de la difficulté du test donné) ?

Notre école obligatoire n’est pas démocratique. Malade de sa culture de la classification et de l’élimination précoce, de sa tolérance aux inégalités et à leur reproduction.

Elle distingue une petite élite sans trop se soucier du niveau des autres. Et quand ces derniers émettes des protestations ou font preuve d’insubordination, la société réagit par des mesures de maintien de l’ordre public.

Pour certains, la méritocratie est une course pour les meilleures place, pour d’autres, très nombreux, la méritocratie se traduit par la relégation et l’attente d’une place dans le monde du travail.